Expositions


Steinar Haga Kristensen

La Période brune (Origines moqueuses et scepticisme du doute)

03.06.2017 – 02.09
2017

  • L’idée de période dans l’art est souvent associée à la « période bleue » de Pablo Picasso (1901-04), décrite comme un résultat de luttes personnelles et de perte. Les dernières productions de l’artiste norvégien Steinar Haga Kristensen émergent dans ce qu’il définit comme un temps très « brun » marqué par les troubles politiques, moraux et identitaires de notre monde contemporain. Il l’appelle donc sa « Période Brune ». On en trouve trace dès 2008 dans une exposition personnelle à Asker en Norvège sobrement intitulé «Brunt og Vanskelig» (Brown and Difficult). Depuis, cette coloration s’est développée dans un corpus riche, quoique légèrement plus polémique qui procède entre autres de la répétition de motifs subjectivement primitifs.

    Ancré dans une mélancolie productive et un certain romantisme, le travail de Steinar Haga Kristensen est porté par une large connaissance historique de l’art, un réel engagement sociopolitique, une manière rapide de penser, de faire des liens, une vaste production d’œuvres, une vision et un dévouement à ses œuvres. Bien des pièces sont apparemment drôles, bien qu’elles puissent avoir un fort point de départ politique ou sombre. Il utilise un langage visuel traditionnel qui brise toutes les traditions dans la façon dont il est utilisé. Steinar Haga Kristensen n’est pas intéressé par le catalogage de quelque manière que ce soit mais peut néanmoins être vu comme un rebelle avec une cause. La forme de son travail s’étend des résultats d’événements, de la performance, de la sculpture et de la peinture aux interventions vidéo et télépathiques.

     

    Avec le soutien de l’Ambassade Royale de Norvège en France et de OCA – Office for Contemporary Art Norway.

     

    Lire le texte d’Eirik Senje (version anglaise)





    Ola Vasiljeva

    Zefiro Torna

    03.06.2017 – 02.09
    2017

  • En empruntant les moments de l’histoire, de la littérature et des mouvements contre-culturels, Ola Vasiljeva crée des environnements imaginaires dans lesquels se mêlent la sculpture, le dessin, la vidéo et les objets trouvés. Elle s’intéresse aux traces laissés, aux restes, aux matériaux et éléments qui indiquent ou suggèrent. Ses installations témoignent souvent d’un désordre vivant, jonchés d’indices de performances invisibles, d’activités obscures et souvent absurdes, comme autant de substituts pour des personnages supposément hors-champ.

    Pour son exposition à Brest, l’artiste prend appui sur Zefiro Torna, un des madrigaux de Monteverdi dans lesquels les sentiments humains s’expriment, des plus légers aux plus profonds, incarnés par une musique d’une étonnante modernité. Loin de mettre en musique la pièce du maître italien, Ola Vasiljeva en interprète ce qui se passe – ou peut se passer – de l’autre côté du rideau de fond de scène, dans les coulisses, les corridors, les loges… Elle ne déroule pas une histoire ou une action mais les laisse entrevoir, incomplètes, non finies ou résolues comme si ce qui doit se jouer ici était recherché par l’espace lui-même. Dans un désordre poétique où les œuvres trouvent leur place aussi intuitivement que spontanément, l’exposition est vivante et mouvante. Elle devient un environnement suggestif mais aussi trompeur, confus, rempli de références intimes qui plonge les visiteurs dans les méandres narratifs. Artiste, œuvres et regardeurs participent alors d’une même communauté pour produire un sens a priori caché.
    Avec le soutien du Fonds Mondriaan.
    Courtesy de l’artiste, Antoine Levi (Paris) et Supportico Lopez (Berlin).





    Clémence Estève

    Les vedettes, on ne s'en sépare pas

    03.06.2017 – 02.09
    2017

  • « Je n’aime pas trop les musées » écrivait, volontairement provocateur, Paul Valery en introduction de son désormais célèbre essai « Le problème des musées » en 1923. S’il semblerait hasardeux de penser que la jeune artiste française Clémence Estève souscrit à cette déclaration, il n’en reste pas moins que, dans le sillon creusé par l’écrivain, son exposition à Brest constitue avant tout une problématisation poétique de ce qu’est le musée : le lieu de la tension entre le sensible et le scientifique, entre le désir, la recherche de plaisir esthétique et le travail d’organisation et de conservation.

    Énigmatiquement intitulée Les vedettes, on ne s’en sépare pas, l’exposition est une invitation au voyage à travers des représentations de ces œuvres iconiques ou anodines qui jalonnent nos institutions et composent la collection de référence dont l’ordinateur de l’artiste regorge. Ici, pas de cohérence historique ou stylistique à chercher. Du modernisme au néo-classicisme en passant par la Grèce antique, tout y passe. En conservatrice omnipotente, Clémence Estève dispose et impose son musée.

    Car ce qui se joue ici, c’est la construction du regard de l’artiste. Les vedettes dont elle ne se sépare pas, sont celles qui fondent son rapport aux formes qu’elle offre en partage. A travers un accrochage où les éléments scénographiques s’inventent sculptures, Clémence Estève invite le visiteur à une déambulation délicate dans un espace où s’entrechoquent les catégories, où les images sont autant magnifiées qu’altérées, où se joue le problème des musées.

     

    Le projet de Clémence Estève a été développé dans le cadre des Chantiers– Résidence, programme de soutien aux artistes émergents en Bretagne mené par Passerelle Centre d’art contemporain, Brest et Documents d’Artistes Bretagne.
    Une archive du projet et de son développement est disponible à l’adresse suivante : www.leschantiers-residence.com





    Aurélien Froment

    Allegro, largo, triste

    03.06.2017 – 02.09
    2017

  • Avec Franco Melis

     

    Chaque instrument est composé de trois sections de différentes longueurs de roseaux chacune pourvue d’une anche simple que le sonneur de launeddas façonne lui même. À main droite, un roseau à 5 trous. À main gauche, un second roseau également à 5 trous couplé à un troisième roseau sans trou, le bourdon. Le sonneur joue des trois roseaux simultanément, produisant une sonate complexe à lui seul et d’un souffle continu.

    Informé par le travail de recherche et d’analyse réalisé à la fin des années 50 par l’anthropologue danois Andreas Fridolin Weiss Bentzon et par celui de l’artiste Michel Aubry, l’artiste français est allé à la rencontre de Franco Melis pour essayer de reproduire à l’écran cette musique polyphonique d’un seul homme.

    Le ruban du film passe à travers les engrenages de la caméra comme l’air circule du nez à la bouche du musicien lorsqu’il joue. Chaque morceau de musique filmé donne sa durée aux plans, sans coupe ni interruption. Les plans du film s’enchaînent comme les phrases musicales d’une sonate et jamais ne se répètent. Les lieux de tournage choisis pour porter la musique à l’écran inscrivent le son dans les différents champs de la réalité du sonneur de launeddas contemporain, reflétant autant des changements de paradigmes sociaux que la permanence d’un geste, loin de la simplification folklorique : au musée d’archéologie de Cagliari où est conservée une statuette de bronze représentant un sonneur 1000 ans avant notre ère (c’est le document le plus ancien qui atteste de la présence de l’instrument sur l’île) ; sur une colline face à Tuili, le village de Franco, site probable d’un nurraghe (constructions primitives en pierre que l’on trouve sur chaque point culminant d’un paysage, sans doute pour défendre un territoire et communiquer à distance) ; en bord de ruisseau – là où poussent naturellement les roseaux ; à l’atelier où naissent les premiers sons de la transformation patiente du matériau ; dans la cour d’une maison, là où la musique fait danser ; à l’église où les traditions païennes et chrétiennes se rejoignent ; enfin au musée local où Franco enseigne et où l’on assiste à la décomposition d’une sonate.

    Sans commentaire et sans parole, le film est le lieu d’une exposition et de la représentation d’une musique. Avec toute l’allégresse, la puissance et la mélancolie de l’original.

     

    Production Aurélien Froment & red shoes
    Coproduction M-Museum Leuven
    Avec le soutien du Irish Arts Council et de Passerelle Centre d’art contemporain, Brest
     
    Ce projet a été sélectionné par la commission mécénat de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et plastiques qui lui apporté son soutien.
    Courtesy de l’artiste et de Marcelle Alix, Paris





    Surfer un arbre

    Un projet de Nicolas Floc'h

  • Avec le shaper d’alaia Xavier Moulin alias Xalaia et Laurie Peschier-Pimont, Gabriel Haberland, Benoit Marie Moriceau, Edgar Flauw, Anais Touchot, Laurence Perrillat, Antoine Dorotte, Eva Taulois, Margaux Germain, Martin Bachelier, Corentin Vitre, Leila Rose Willis, Esteban Richard, Etienne Bernard.

    A ce jour, la transformation de l’arbre, la fabrication des planches et le tournage de cette phase a eu lieu à Passerelle Centre d’art contemporain à Brest. Nous sommes allés une fois à l’eau à l’issue de cette semaine de travail pour tester les planches et faire un repérage pour le tournage dans l’eau.

    août 2016

     

    Surfer un arbre c’est tout d’abord réunir un groupe de surfeurs artistes, plasticiens, chorégraphes, designers, cinéastes, graphistes, commissaires d’exposition.
    Ensemble, à partir d’un arbre, un Cèdre Rouge de 5m de Long et 60 cm de diamètre nous fabriquons des « alaia » et « paipo » (surfs traditionnels hawaiiens).
    Le cœur de l’arbre est conservé pour la réalisation d’un banc qui servira à regarder le film «surfer un arbre».
    Une fois les planches réalisées nous allons ensemble surfer l’arbre.

    Chaque artiste participant conserve une partie de l’arbre, une des planches qu’il a fabriqué. Celle-ci lui servira à surfer mais sera aussi le support de futurs projets.
    Surfer un arbre fera l’objet d’expositions montrant le film, le banc et les projets réalisés par les artistes à partir des planches.
    Un film sera tourné durant la fabrication, les premières sessions de surf et des interviews d’artistes / surfeurs seront réalisées. Le film sera montré lors d’exposition mais sera également un objet indépendant.
    Surfer un arbre est un film, un workshop, un processus, une communauté, une installation et des projets d’artistes.








  • Événements


    26.07.2017
    16.08.2017
    16:30

    Visite contée

    Pour les enfants jusqu’à 6 ans
    et leurs parents

    
Deux rendez-vous pour découvrir les expositions à travers un fil d’histoires racontées.

    en partenariat avec la médiathèque de Saint-Martin, Brest

    entrée libre

     

    29.08.2017
    01.09.2017
    14:00
    17:00

    Les Petites Fabriques aux Capucins

    G

    ATELIER DE CRÉATION ARTISTIQUE
    pour les enfants de 6 à 12 ans
    sur la place des Machines aux Ateliers des Capucins
    G
    Durant quatre jours, nous proposons aux enfants de 6 à 12 ans, d’imaginer un univers ludique à la frontière de l’art et du jeu, à partir de la découverte des expositions de Passerelle et de l’architecture des Capucins.

    60€ les 4 jours + 10€ d’adhésion annuelle à l’association Passerelle / tarif dégressif pour les enfants d’une même famille

     








  • Hors Les Murs


    Territoires Extra

  • Territoires Extra est un projet de développement artistique sur le territoire de la région Bretagne mené conjointement par les centres d’art contemporain La Criée à Rennes et Passerelle à Brest. Les deux centres d’art conjuguent leurs regards, leurs expertises et expériences pour accompagner les artistes dans la création et sa diffusion, dans un souci d’expérimentation, de professionnalisation, et de rencontre avec les publics.

     

    TERRITOIRES EXTRA à PLOZEVET

    PROJET : Charlotte Vitaioli et Joachim Monvoisin sont invités à concevoir deux projets qui seront exposés dans la Chapelle de la Trinité à Plozévet dans le cadre de la manifestation Arts à la Pointe – Art contemporain & Patrimoine.
    PILOTAGE : Passerelle Centre d’art contemporain, Brest

    Charlotte Vitaioli
    L’heure bleue

    Charlotte Vitaioli nous invite à découvrir son dernier court-métrage intitulé L’heure bleue. Il constitue la suite d’un cycle d’œuvres pour laquelle l’artiste rennaise convoque l’iconographie des rites – païens comme sacrés – et les réinterprète à travers performances, dessins ou installations. Dans  l’Heure Bleue, elle met en scène sa version de l’Arrivée du pardon de Saint-Anne de Fouesnant d’Alfred Louis Guillou, tableau au Musée des Beaux Arts de Quimper.

    Joachim Monvoisin
    La Galaxie du Sombrero

    L’artiste, investit le transept de la Chapelle de la Trinité avec son installation, La Galaxie du Sombrero. Une série de volumes sont disséminés dans l’espace comme autant d’ilots ; sur ces formes insulaires se dressent des socles où l’artiste pose ses sculptures en plâtre et ses peintures – un pied de statue classique, des cactus, un tableau qui échappe aux normes de l’art et de la géométrie euclidienne… On retrouvera des références amusés de l’artiste dans les clichés du « western spaghetti », la statuaire classique aussi bien que dans les formes décomposées du surréalisme.

    LE LIEU :
    Chapelle de la Trinité
    Rue de la Chapelle
    F-29710, La Trinité, Plozévet

    QUELQUES DATES :
    27 JUIN – 14 JUILLET 2017 :  Présence des artistes à Plozévet
    5 JUILLET 2017: Visite et activités artistiques avec les élèves de l’Ecole Primaire Georges Bail de Plozévet
    6, 8 et 10 JUILLET 2017, de 15h à 18h : Rendez-vous à la Chapelle avec les artistes et présentation des œuvres en phase de montage
    11 JUILLET 2017: Apéritif « work in progress » avec les artistes et les élus de la commune
    13 JUILLET 2017 : Ouverture de l’exposition
    14 JUILLET 2017: Circuit de visite des expositions (Arts à la Pointe) et déjeuner convivial
    13 JUILLET AU 21 AOUT 2017 : Arts à la Pointe – Art contemporain & Patrimoine : ouvert tous les jours (sauf le mardi) de 10h30 à 12h20 et de 15h00 à 19h00

     

    Suivez le projet

     

    COORDINATION
    Alessandra Prandin
    territoires.extra@gmail.com
    +33(0)6 77 98 97 15

     





    La Fabrique des Capucins

  •  

    Le Fourneau Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public et Passerelle Centre d’art contemporain ont été missionnés par Brest métropole aménagement pour le compte de la Métropole et la Ville de Brest pour concevoir, accompagner et animer une démarche artistique participative d’aménagement des espaces publics des Capucins.

    Trois années durant, à l’occasion de rendez-vous artistiques fédérateurs et d’ateliers réguliers au cœur de la Place des Machines du Plateau des Capucins, les citoyens sont invités à imaginer les mobiliers et leurs usages : s’asseoir, lire, travailler, jouer, observer la ville, pratiquer un sport… pour s’approprier ce nouveau territoire au cœur de ville.

    But de ce chantier évolutif  : réaliser en partant des usages, des mobiliers de vie non standards adaptés à l’identité et à la spécificité du site. La démarche prévoit une large implication des habitants dans la conception, la construction et l’amélioration de ces mobiliers.

     

    Pour relever ce défi, Le Fourneau et Passerelle font appel à des équipes spécialistes de l’intervention dans l’espace public où se croisent designers, urbanistes, architectes et artistes du spectacle vivant : le collectif d’architectes-constructeurs Bureau Cosmique, l’ANPU – Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine, le collectif d’architectes Les ManufActeurs.

     

    Les méthodes participatives mêleront des grands temps populaires d’embarquement et des ateliers réguliers in situ en petits groupes, pour favoriser l’appropriation collective, la créativité ou l’adaptation des mobiliers.

    ACTUALITÉS
    vendredi 30.06.2017

     

    Mardi 4 juillet à 17h33, on sort le Grand Jeu aux Capucins !

    Du 6 mai au 17 juin 2017, les habitants embarqués ont fabriqué le Grand Jeu des Capucins à l’occasion de 8 journées d’atelier.
    Ainsi, 256 pièces de bois sont nées au cœur de la Place des Machines. Chaque embarqué est reparti avec une pièce en souvenirs, tandis que 128 pièces sont actuellement à l’atelier de peinture à Passerelle pour constituer le Grand Jeu des Capucins.
    Les équipes du Fourneau, Passerelle et des ManufActeurs invitent les habitants à « sortir le Grand Jeu » pour la première fois 4 juillet à 17h33 sur la Place des Machines des Ateliers des Capucins !

     

    Retrouvez toutes les actualités du projet sur :
    www.lafabriquedescapucins.com

    Suivez-nous sur Facebook
    et sur la chaîne dédiée Vimeo

      

     

    Que faire pour rejoindre ce chantier collectif, citoyen et poétique ?

    Pour embarquer dans la suite de cette aventure artistique, inscrivez-vous en ligne dès aujourd’hui : vous serez ainsi tenu au courant de tous nos prochains rendez-vous !

     





    Château de Kerjean

    À corps & âme
    la médecine à la Renaissance
    08.04 – 05.11.2017

    La nouvelle exposition du Château de Kerjean s’intéresse à l’Histoire de la médecine au 16e siècle et plus particulièrement à l’essor de l’anatomie et à ses effets sur la perception du corps et de l’âme. Objets historiques et œuvres d’art contemporain dialoguent et tissent des liens entre la Renaissance et notre société.

    À la Renaissance, le tabou de l’ouverture du corps humain se lève progressivement et les dissections se multiplient en Europe dans les théâtres d’anatomie. Praticiens et artistes travaillent ensemble pour cartographier ce continent encore inexploré dans son entièreté et diffuser ces nouvelles connaissances.

    Les travaux d’André Vésale et d’Ambroise Paré, entre autres, amorcent une rupture qui se confirme au 17e siècle. Certes, la théorie des humeurs, qui fait du corps et de l’âme deux entités interdépendantes, est encore vivace. Progressivement toutefois, le corps devient une machine au fonctionnement de moins en moins mystérieux.

    Dans le parcours de l’exposition, sont présentés des objets et des œuvres historiques témoignant du monde médical à la Renaissance. Des œuvres d’artistes contemporains et des films d’animation leur font écho, et donnent à réfléchir sur l’évolution de la médecine et la place du corps et de l’esprit dans notre société actuelle.

     

    LES ARTISTES CONTEMPORAINS
    Renaud Auguste-Dormeuil, Hans Bellmer, Clémence Estève, Lionel Estève, Jennifer Mackay, Jeanne Susplugas, SarahTritz et Samuel Yal

     

    Exposition conçue et réalisée par le Château de Kerjean – EPCC Chemins du patrimoine en Finistère en partenariat avec le Centre d’études supérieures de la Renaissance, Université François Rabelais,Tours et Passerelle Centre d’art contemporain, Brest.

    EPCC Chemins du patrimoine en Finistère – Château de Kerjean
    29440 Saint-Vougay

    HORAIRES D’OUVERTURE
    Du 1er octobre au 5 novembre 2017 : tous les jours (sauf le mardi) de 14:00 à 17:30
    Du 8 avril au 30 juin et du 2 au 30 septembre 2017 : tous les jours (sauf le mardi et hors événements) de 14:00 à 18:00
    Du 1er juillet au 1er septembre : tous les jours de 10:00 à 18:30

    TARIFS
    Enfants de – 7 ans : gratuit
    7-17 ans : 1€
    18-25 ans : 4€
    Plein tarif : 6,50€
    Passeport Finistère : 4€
    Demandeurs d’emploi, titulaires des minima sociaux, personnes en situation de handicap : 1€





    La Usurpadora

  • Dans le cadre de l’Année France-Colombie 2017, Passerelle Centre d’art contemporain, Brest collabore avec La Usurpadora, centre d’art de Puerto Colombia autour de deux projets de création :
    – le premier est une résidence suivi d’une exposition de l’artiste française Anaïs Touchot à la Usurpadora de mars à juin 2017,
    – et le second une exposition inédite sur le mouvement Gotico Tropical, qui sera présentée à Passerelle à l’automne 2017.

     

    Le projet de résidence d’Anaïs Touchot consiste à ouvrir une entreprise itinérante dans les rues de Puerto Colombia. Cette entreprise offre gratuitement des services de construction et de réparation, conçue avec un regard artistique plus que fonctionnel. L’intention est d’y construire différents types d’aménagement selon les besoins identifiés sur place: un banc, une poubelle, un lampadaire, un kiosque, un parasol, un arbre à chat… Les aménagements seront à destination des habitants de la communauté, des animaux ou même des plantes.
    Les constructions seront fabriquées à partir de déchets locaux. Anaïs Touchot glanera ce que la société rejette, afin d’injecter une nouvelle valeur dans ces déchets. Ce travail questionne le statut des matériaux recyclés et la possibilité de créer une économie informelle. Chacune des interventions sera pensée dans une économie de moyens.

     

    Ce projet s’inscrit dans une stratégie d’échange bilatéral entre les deux structures de production artistique, La Usurpadora à Puerto Colombia en Colombie et Passerelle Centre d’art contemporain à Brest, en France.

    La relation privilégiée entre ces deux acteurs culturels a été initiée dès 2014 au sein de la plateforme collaborative FRACO dans laquelle un programme de présentation du travail de l’artiste colombien Luis Ernesto Arocha, co-conduit par cinq institutions artistiques (le FRAC Pays de la Loire, le FRAC PACA, la Maison Rouge Fondation Antoine de Galbert, la Halle des Bouchers Centre d’art contemporain et Passerelle Centre d’art contemporain) a eu lieu durant l’été 2015.

    Dès l’origine, Passerelle Centre d’art contemporain comme La Usurpadora sont engagés dans un travail d’accompagnement professionnel des artistes émergents qui vivent et travaillent sur leur territoire. L’échange bilatéral prolonge cet engagement en proposant à des artistes émergents issus de Bretagne ou de l’Atlantico un développement international de leur pratique.

     

    La Usurpadora, Puerto Colombia, Colombie
    La Usurpadora (l’Usurpatrice) est un espace indépendant d’art contemporain créé en 2012 par Maria Isabel Rueda et Mario Llanos Luna à Puerto Colombia (Atlántico, Colombie). En l’absence d’espaces institutionnels, la Usurpadora se veut une plateforme de mise en visibilité pour les artistes locaux et régionaux afin de diffuser leur travail. Un aspect fondamental du projet repose sur la recherche et le recollement des artistes de cette région qui fut autrefois un lieu emblématique des arts en Colombie.
    La Usurpadora prend la forme d’un espace nomade qui prend possession de lieux dans la ville, les adapte pour développer chacun de ses projets. Créatrice de réseaux et révélatrice de processus et dynamiques qui animent l’art aujourd’hui, la Usurpadora développe également un programme d’artiste en résidence, générateur de rencontres entre artistes locaux, nationaux et internationaux.












    Publics


    Publics adultes

    Le service des publics propose, tout au long de l’année, des actions de médiation (visites commentées, rencontres, conférences) pour les adultes, adhérents ou particuliers, conçues comme des moments privilégiés d’échange, de discussion autour des œuvres ou des thématiques abordées dans les expositions. Les œuvres sont au cœur des actions qui visent, par l’échange, à l’élaboration d’une pensée critique et constructive, une réception sensible et contextuelle, une appropriation riche et évolutive de la part des différents publics.

    Les visites commentées des expositions
    Ces visites, proposées chaque 1er et 3ème samedi du mois tout au long de l’année, sont conçues comme des moments d’échange visant à faire découvrir aux visiteurs les expositions en cours. Bien au-delà d’un simple commentaire sur les œuvres exposées, ces rendez-vous permettent d’engager le visiteur dans une relation critique aux œuvres. Des visites de groupes sont effectuées sur réservation, reprenant la même formule.

    INFOS
    les 1er et 3ème samedi de chaque mois (à l’exception du samedi 05.08.2017)
    4€ / gratuit pour les adhérents

     

    Les rencontres avec les artistes et les professionnels
    Ce sont des moments privilégiés pendant lesquels l’occasion est donnée au public et aux artistes de prendre la parole. Les artistes présentent leur travail en cours de production ou de montage. Ces rencontres se déroulent selon l’emploi du temps des artistes et en fonction de la programmation du Centre d’art et prennent en compte les développement de tout projet qui permette d’ouvrir des réflexions sur le champ de l’art contemporain et ses pratiques.

    INFOS
    le 1er samedi après le vernissage des expositions
    4€ / gratuit pour les adhérents

    Les visites surprises
    Ce rendez-vous propose une visite performée ou théâtrale des expositions. Imaginées par le service des publics ou un artiste invité, ces visites peuvent également intégrer un temps de pratique (sculpture, danse, etc) favorisant une approche par le faire des expositions ainsi que des échanges privilégiés entre les usagers du centre d’art.


    RENDEZ-VOUS

    MARDI 11.07.2017, 18:30-20:00
    Des œuvres… un verre à la main
    par Laurent Moalic de Vins etc.

    Dans sa logique d’appréhension de l’art par les sens, Passerelle Centre d’art contemporain propose une expérience unique et originale qui mêle initiation à la dégustation de vins et découverte d’œuvres.
    8€ (sur réservation)

     

    Atelier en mouvement
    Venez explorer Passerelle par l’improvisation dansée. apportez joggings e baskets pour ces deux heures d’atelier axées sur la spontanéité du geste, la composition instantanée et l’écriture chorégraphique. En lien avec les œuvres des expositions, le groupe expérimentera des jeux de mouvements, des espaces communs d’écoute, d’engagement physique et d’improvisation.

     

    RENDEZ-VOUS

    en cours de programmation…

     

    les rendez-vous

     

    Visites commentées des expositions
    samedi 17.06.2017, 15:00
    samedi 15.07.2017, 15:00
    samedi 19.08.2017, 15:00
    samedi 02.09.2017, 15:00
    4€ / gratuit pour les adhérents

     

    Visite surprise
    Des œuvres… un verre à la main
    avec Laurent Moalic de Vins etc.
    mardi 11.07.2017, 18:30
    8€ / sur réservation

     

     

     

     

    informations et réservations

    Thibault Brébant
    Chargé des publics
    02 98 43 34 95
    publics@cac-passerelle.com

     





    Jeunes publics

    Le service des publics propose, tout au long de l’année, des actions éducatives et ludiques pour permettre aux enfants de 6 à 12 ans de découvrir dans l’échange et l’activité, les tendances les plus actuelles de l’art, de développer des expériences nouvelles et de s’initier aux techniques d’aujourd’hui.

  • L’Atelier du Mercredi
    Destiné aux enfants de six à douze ans, de septembre à juin le mercredi de 14h à 15h30, cet atelier propose de découvrir les différentes phases d’un montage d’exposition, de rencontrer des artistes et de développer une pratique artistique personnelle tout en s’initiant à différentes techniques (pratique plurielle du dessin, manipulation d’images et de sons, création d’objet, etc). Les séances sont conçues en fonction des expositions présentées au centre d’art, prolongeant ainsi les expériences nouvelles, visuelles et sonores vécues par les enfants..

     

    rendez-vous
    Reprise le mercredi 20.09.2017 de 14:00 à 15:30 (hors vacances scolaires)
    160 € l’année + 10 € d’adhésion annuelle à l’association Passerelle

     

     

    Les Visites-Ateliers en Famille
    Un samedi par mois, les petits curieux de 3 à 5 ans et leurs parents sont invités à partager un temps d’éveil créatif et de découverte d’œuvres.
    Après un goûter dans le Patio du centre d’art, un médiateur jeune public vous propose un parcours sensoriel et ludique au cœur des expositions.

     

    rendez-vous
    le 1er samedi du mois de 16h30 à 17h30 (hors période de montage et à l’exception du 05.08.2017)
    2 € pour les enfants / gratuit pour les accompagnateurs.
    Inscription recommandée

    Les Petites Fabriques
    Pendant les vacances scolaires (à l’exception des vacances de Noël), Passerelle Centre d’art contemporain propose des ateliers de création sur quatre après-midi pour les enfants de six à douze ans. Un projet unique et surprenant est développé collectivement à partir des expositions : prototype de jeu, livre illustré, élément de mobilier ou sculpture. Des temps d’expérimentations personnelles et une joyeuse dynamique de groupe permettent aux participants de passer de l’esquisse à la réalisation.
    
Cet été, deux rendez-vous pour les artistes en culottes courtes. Au programme : création de jeux burlesques, de trucages et de mystérieux décors.
    
Durant quatre jours, nous proposons aux enfants d’imaginer un univers ludique, à la frontière de l’art et du jeu, à partir de la découverte des expositions de Passerelle et de l’architecture des Capucins.

     

    prochains rendez-vous

    du mardi 29.08 au vendredi 01.09.2017 aux Capucins
    gratuit / sur réservation
    dans le cadre de la Fabrique citoyenne et poétique des Capucins

     

     

    Les Visites Contées
    Découverte des expositions pour les enfants jusqu’à l’âge de 6 ans à travers un fil d’histoires racontées.
    Projet mené en partenariat avec la médiathèque de Saint-Martin, Brest.

     

    prochains rendez-vous
    mercredi 26.07.2017, 16:30
    mercredi 16.08.2017, 16:30
    gratuit

    Les rendez-vous

     

    les Visites Contées
    les mercredis 26.07 et 16.08.2017, 16:30
    entrée libre

     

    les Petites Fabriques
    du mardi 29.08 au vendredi 1er.09.2017 aux Ateliers des Capucins
    sur inscription…

     

    Visite-Atelier en Famille
    samedi 02.09.2017, 16:30
    Il n’y aura pas de Visite-Atelier en Famille en juillet et août 2017

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    informations et réservations
    Thibault Brébant
    chargé des Publics
    T. 02 98 43 34 95
    publics@cac-passerelle.com





    Chez Capucine

  • Chez Capucine est un atelier mobile qui propose des pratiques artistiques liées au design et à l’architecture. Jeux de construction, observations insolites, séances de dessin et lectures : chacun pourra investir ce laboratoire éphémère et convivial. Venez tester les jeux et apportez vos idées pour imaginer le futur aménagement des Capucins.

    Cet atelier est installé depuis le 19 novembre 2016 Place des Machines sur le Plateau des Capucins.

     

    Cet atelier fait parti de la démarche artistique participative portée par Brest métropole aménagement pour le compte de la Métropole et la Ville de Brest, financée avec le concours de la Caisse des Dépôts et du Projet Investissement Avenir et imaginée et pilotée conjointement par le Fourneau Centre national des arts de la rue et Passerelle Centre d’art contemporain.

    Vous pouvez suivre toutes les actualités sur la page Facebook de la Fabrique citoyenne et poétique des Capucins ou directement sur le site de la Fabrique des Capucins.

     

    Rendez-vous tous les samedis après-midi de 14:30 à 17:30
    ouvert à tous
    gratuit

     

    Renseignements :
    Thibault Brébant
    publics@cac-passerelle.com
    +33(0)2 98 43 34 95

     





    Actions éducatives

  • Le service des publics de Passerelle Centre d’art contemporain propose différents formats d’actions en direction des établissements scolaires (de la maternelle à l’Université), des structures associatives, d’éducation populaire et de loisirs afin que chacun puissent découvrir les pratiques artistiques et les œuvres exposées.
     
    Afin de préparer au mieux les visites, des outils sont à la disposition des enseignants et des animateurs. Les visites préparatoires, le fichier d’accompagnement ou les zones d’augmentations sont conçus comme des aides à la découverte de l’art contemporain. Ils permettent de mener en amont d’un projet ou d’une visite, une réflexion sur les expositions et axes de travail possibles.

    Les dossiers pédagogiques


    Ces documents proposent des temps de pratiques simples à mettre en œuvre afin de préparer ou prolonger la visite des expositions. Les élèves sont invités à développer un savoir fondé sur l’observation de situations concrètes et le partage de leurs propres sensations. Les notions abordées sont augmentées de repères historiques.

     

    Les visites préparatoires


    Programmées à l’ouverture de chaque nouvelle exposition puis tout au long de l’année sur rendez-vous, ces visites sont proposées afin de vous présenter les expositions, la structure et son fonctionnement. Cette rencontre permet de préparer au mieux la venue d’un groupe au centre d’art. Entrée gratuite.

     

    Les visites commentées des expositions


    Au-delà d’un simple commentaire sur les œuvres exposées, ces visites permettent une approche sensible, vivante et active des pratiques artistiques contemporaines, des grands courants de l’art actuel et des préoccupations qui agitent le monde contemporain.

    INFORMATIONS PRATIQUES

    Durée des visites : environ 1:30
    Tarifs : 25 € pour l’ensemble du groupe non adhérent / 20 € pour l’ensemble du groupe adhérent
    Adhésion annuelle : 40 € valable pour l’ensemble de la structure

     

    Les visites-ateliers


    Ce dispositif propose de prolonger la visite d’une exposition en s’appropriant ses modes et ses processus artistiques. Ces ateliers concrétisent, par des propositions de travail individuel et collectif, la mise en pratique des notions développées par les artistes exposés. Elles s’adressent à tous les niveaux scolaires.

    INFORMATIONS PRATIQUES

    Durée des visites : environ 1:30
    Tarifs : 25 € pour l’ensemble du groupe non adhérent / 20 € pour l’ensemble du groupe adhérent
    Adhésion annuelle : 40 € valable pour l’ensemble de la structure

     

    Les TAPS/temps d’activité périscolaire


    Depuis septembre 2013, dans le cadre de la réforme sur les rythmes scolaires de la Ville de Brest et en partenariat avec le PL Guérin ( quartier St Martin), Passerelle Centre d’art contemporain accueille chaque semaine des petits groupes d’enfants. Ces derniers découvrent aux travers d’ateliers de pratiques les différentes phases du Centre d’art contemporain, les œuvres comme les artistes.

    Les Animations de la Ville de Brest / aide aux projets des écoles


    Proposés sur un éventail de 12h durant l’année scolaire, le dispositif consiste en une articulation de visites d’expositions et d’ateliers de pratique plastique relayant les réflexions développées par les expositions.
Un second projet est proposé sous la forme d’un parcours-découverte des arts visuels sur Brest en partenariat avec Le CAP, Côte Ouest, Le Musée des Beaux-Arts et l’Artothèque de Brest. Il donne lieu à deux visites-ateliers au Centre d’art.

     

    Jumelage avec le Collège François Collobert de Pont de Buis


    En collaboration avec l’Inspection Académique et le Conseil Général du Finistère, le jumelage est un partenariat privilégié entre le Centre d’art et l’établissement scolaire. Inscrit dans la durée, il fonctionne sur le principe d’un « aller-retour » entre les deux structures et réunit ateliers, rencontre avec les artistes, visites d’expositions, etc.
    Les artistes en résidence dans le cadre des Chantiers sont amenés à intervenir dans le cadre du jumelage entre le collège François Collobert de Pont-de-Buis et Passerelle, Centre d’art contemporain, Brest.

     

    Résidence d’artiste au Collège Louis Hémon de Pleyben

    
L’artiste Tom Le Dilosquer sera en résidence au Collège Louis Hémon à partir du mois de novembre 2016. Ce moment privilégié de contact avec la création s’articulera autour d’un ensemble d’approches sensibles, une diversification des entrées permettant aux jeunes d’aborder l’art sur un mode nouveau.

    Les Rendez-vous

     

    Visite préparatoire destinée aux enseignants
    mardi 13.06.2017, 17:00 (durée 1h)
    mercredi 14.06.2017, 10:00 (durée 1h)

     

    Dossiers pédagogiques

    en cours de réalisation…

     

    Readers
    Les vedettes, on ne s’en sépare pas de Clémence Estève
    Zefiro Torna d’Ola Vasiljeva

     

     

     

     

     

     

    Informations et réservations
     

    Thibault Brébant
    chargé des Publics
    T. 02 98 43 34 95
    publics@cac-passerelle.com

     





    Maison d’arrêt de Brest

    Passerelle Centre d’art contemporain Brest constitue un outil de proximité par le prisme duquel chacun est invité à découvrir la création artistique contemporaine en bénéficiant d’un accompagnement adapté et professionnel.

    La politique en direction des publics menée par le Centre d’art se décline en trois pôles (médiation, éducation artistique et culturelle et accompagnement dans la démarche de professionnalisation) interdépendants au sein desquels un certain nombre de dispositifs sont mis en place.

    En accord avec ses missions éducatives à destination des publics empêchés, le service des publics de Passerelle Centre d’art contemporain a mis en place un projet d’initiation à l’art contemporain en direction des détenu(e)s de la Maison d’arrêt de Brest, en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement du Finistère et la Maison d’arrêt.

     

     

    PROGRAMME HORS LES MURS
    NOVEMBRE 2016

    Lola Gonzàlez, artiste, a travaillé au mois de novembre 2016 avec 8 participants sur un projet d’atelier-vidéo à la Maison d’arrêt de Brest.
 Chaque participant s’est mis dans la peau d’un personnage qu’il admire par le biais d’un masque. A partir d’éléments biographiques de ce personnage, une peinture et une chanson ont été créé. L‘ensemble des réalisations et échanges ont été filmé et ont fait l’objet d’un montage vidéo.

     





    Zones d’augmentation

    maquette du centre d'art

  • Les Zones d’augmentation sont la première interface de médiation du Centre d’art, déployées à la fois dans l’espace et sur le site Internet.

    Pensées par le service des publics, elles sont dédiées à la présentation de matériel artistique et documentaire pour poursuivre et mettre en perspective les questionnements abordés par les propositions artistiques exposées. Leurs contenus sont déterminés en discussion avec les artistes invités.

    Dans le Patio, elles sont un espace convivial qui permet au public de boire un café en lisant la presse et la documentation sur les expositions.

    Sur ce site Internet, les Zones d’augmentation réunissent des contenus textes, vidéos et images pour préparer votre visite ou la poursuivre. Sont disponibles des contenus en augmentation de la programmation (readers* des expositions pour tout public, outils pédagogiques téléchargeables à destination des enseignants, etc.).

    * Disponibles dans les Zones d’augmentation (physique et sur internet), les readers rassemblent une sélection de documents, élaborée avec les artistes. Extraits littéraires, recherches en cours, travaux référents et croquis éclairent les visiteurs sur les processus de création et leurs enjeux théoriques.

     

    MAQUETTE DE PASSERELLE CENTRE D’ART CONTEMPORAIN

    Cette maquette, réalisée par Thibaud Bouliou et Julia Abadie, stagiaires au Service des Publics de Passerelle, installée dans le Patio central, permet à chacun de constituer de minuscules expositions en manipulant cimaises à échelle réduites, socles et échantillonnages issus des œuvres présentées dans les expositions en cours.

De simples jeux de construction à imaginer (de type Memory, par exemple), au plaisir de pouvoir toucher les matériaux et interagir avec d’autres visiteurs, cet objet sert également de support pédagogique, facilitant une lecture globale et scénographique de l’espace architectural et des expositions.








  • Les Chantiers


    Les Chantiers-Résidence

    Au sortir des études, il est souvent difficile pour un jeune artiste de poursuivre sa pratique, sans moyens, sans atelier et sans accompagnement artistique et critique.
    Passerelle Centre d’art contemporain, Brest et Documents d’Artistes Bretagne mettent leurs compétences et expériences en synergie au service de la résidence Les CHANTIERS, dispositif de soutien aux artistes émergents en Bretagne.

    Les CHANTIERS accueillent ainsi chaque année deux artistes récemment diplômés vivant et travaillant sur le territoire de la Région Bretagne pour mener à bien un projet, accompagnés d’acteurs professionnels dans toutes les étapes de son élaboration.
    À l’issue de 3 mois de résidence, le projet fait l’objet d’une exposition personnelle à Passerelle Centre d’art contemporain, Brest.

    Un site internet dédié au programme, mis en œuvre par Documents d’Artistes Bretagne, rend compte de la résidence et des étapes de conception et de réalisation du projet.

     

    LES RÉSIDENTS 2017/2018

     

    Edouard Le Boulc’h
    en résidence de novembre 2017 à janvier 2018

    Laure Mathieu
    en résidence de mars à mai 2018

    Critique d’art invité : Sarah Ihler-Meyer

     

    En 2015-2016, les Chantiers vont accueillir les artistes :
    Francis Raynaud
    et Anita Gauran
    Critique invité : Franck Balland

    En 2014-2015, les Chantiers ont accueilli les artistes :
    Corentin Canesson
    et Guillaume Pellay
    Critique invitée : Julie Portier

    En 2013-2014, les Chantiers ont accueilli les artistes :
    François Feutrie
    et Stéfan Tulépo
    Critique invité : Paul Bernard

     

    PUBLICATION

    Depuis novembre 2013, six artistes émergents vivant et travaillant en région Bretagne ont été accueillis dans le cadre de ce dispositif incubateur. Ils ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé dans l’élaboration de leur projet d’exposition aux niveaux critique, documentaire, technique, de communication et de médiation.
    Cette publication, tirée à plus de 15000 exemplaires, sera distribuée cet automne en supplément du magazine de 02.
    Artistes :
François Feutrie, Stéfan Tulépo,
Corentin Canesson, Guillaume Pellay,
Francis Raynaud, Anita Gauran.
    Textes de :
Paul Bernard, Julie Portier, Franck Balland.
    Photos : Aurélien Mole.
    Conception graphique de la publication :  Véfa Lucas.

    Télécharger le pdf interactif de la publication








  • Le centre d’art


    Projet

    Passerelle Centre d’art contemporain est une plateforme de dialogue entre productions artistiques et publics installée depuis 1988 dans un exceptionnel bâtiment industriel de 4000 m² en plein cœur de Brest. Ses missions de création, de médiation et de diffusion sont envisagées comme autant d’espaces collectifs de production de sens au sein duquel artistes et visiteurs participent activement à une discussion sur ce qui anime, construit et motive notre rapport à l’art contemporain.

  • La programmation conjugue chaque année une dizaine d’expositions monographiques ou collectives, des cycles de projections, des rencontres, des débats et différents dispositifs d’accompagnement des publics dans leurs découvertes des pratiques exposées.

    Passerelle Centre d’art contemporain est aussi le lieu du décloisonnement disciplinaire qui explore les autres champs de la création contemporaine, du graphisme à la danse, de la musique au design.





    Historique

  • L’exceptionnel espace architectural qui accueille aujourd’hui Passerelle a été construit entre 1946 et 1955 pour le compte d’une société coopérative, L’Alliance des Travailleurs. Dès 1956, cette société a fusionné avec La Léonarde, entreprise d’alimentation générale qui possédait de nombreux comptoirs de distributions dans le Nord-Finistère.
    En 1960, les locaux de la rue Charles Berthelot sont revendus à un grossiste en fruits et légumes qui y installe son dépôt jusqu’en juin 1972. De nombreux aménagements seront effectués à cette époque, notamment pour la conservation des fruits et des légumes.
    Au cours des années suivantes, le bâtiment sera loué à diverses entreprises spécialisées en vente de meubles, parmi lesquelles l’enseigne BUT.

    Le 05 septembre 1989, cet ancien entrepôt désaffecté est acheté par la toute jeune association Passerelle (créée en 1988 dans ce but et représentée par Serge Tanguy, son président-fondateur) pour y développer un ambitieux projet artistique.
    Passerelle, comme son nom l’indique, veut jeter des ponts entre les disciplines les plus diverses : cinéma, arts plastiques, vidéo, danse, théâtre, musique. Des particuliers-artistes, des associations qui cherchaient des salles et ateliers s’organisent, en marge du Centre culturel Le Quartz, nouvellement reconstruit sur les cendres du Palais des arts et de la culture (entièrement détruit par un incendie en 1981). Mais, en 1991, faute de moyens, l’association signe une convention de mise à disposition du lieu avec la Ville de Brest. Cette dernière intègre le bâtiment du 41, rue Charles Berthelot dans son Patrimoine Communal et, consciente des besoins éducatifs et culturels de la population, confie la gestion de ses locaux à l’association Passerelle dans le but de développer la création et la diffusion de l’art contemporain.

  • Durant 20 ans, l’association Passerelle a fait vivre le lieu, en organisant des expositions et de nombreux impromptus créatifs, des concerts (du rock à la musique improvisée), des expériences théâtrales et chorégraphiques, etc. en collaboration avec différentes structures culturelles locales, nationales et internationales.
    S’appuyant sur ce qu’elle donnait à voir, l’association a favorisé son rôle pédagogique en accueillant de nombreux enfants (scolaires et péri-scolaires), des étudiants, des groupes, et en favorisant les échanges avec les différents partenaires.

    En 2008, Passerelle a été labellisé «centre d’art contemporain» par le ministère de la Culture et de la Communication, devenant ainsi un des lieux de référence en France en termes de production et de diffusion de l’art contemporain.





    Qui sommes-nous ?

    L’équipe

     

    Directeur & curator

    Etienne Bernard
    contact@cac-passerelle.com

     

    Administration

    Maïwenn Thominot
    administration@cac-passerelle.com

     

    Expositions

    Séverine Giordani
    exposition@cac-passerelle.com

     

    Communication & partenariats

    Emmanuelle Baleydier
    communication@cac-passerelle.com

     

    Publics

    Thibault Brébant
    publics@cac-passerelle.com

     

    Médiation

    Carole Pronost
    mediation@cac-passerelle.com

     

    Médiation

    Amine Benattabou

    Alice Tartivel
    animation@cac-passerelle.com

     

    Accueil & multimédia

    Jean-Christophe Deprez-Deperiers
    contact@cac-passerelle.com

     

    Production

    Jean-Christophe Primel
    production@cac-passerelle.com

     

    Maintenance & régie

    Pierre Le Saint
    technique@cac-passerelle.com

    Le Conseil d’administration
    Passerelle Centre d’art contemporain est géré depuis 1988 par une association d’amateurs d’arts engagés dans la vie de Brest et de sa région.

     

    Présidente

    Françoise Terret-Daniel

     

    Vice-président

    Yves Pailler

     

    Trésorier

    Yves Pagès

     

    Trésorier adjoint

    Franck Valentin-Lemèni

     

    Secrétaire

    Joëlle Le Saux

     

    Secrétaire adjoint

    René Gentric

     

    Ainsi que Bruno Chevillotte, Christine Finizio, Anne-Cécile Gatineau, Dominique Jézéquel, Jacqueline Nicolleau, le Président de BMO / Maire de la Ville de Brest ou son représentant, le Président du Conseil Régional de Bretagne ou son représentant, Pascal Aumasson, Directeur du musée des Beaux-arts de Brest, Yannick Lucéa, Directeur de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – site de Brest et Matthieu Banvillet, Directeur du Quartz – scène nationale de Brest.

     

     

    CONSULTER LES STATUTS





    Partenaires

    Passerelle Centre d’art contemporain est engagé sur différents projets avec ses partenaires culturels

     

    Documents d’Artistes Bretagne

    L’ÉESAB / site de Brest

    Le FRAC Bretagne

    Le Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture

    Le Quartz / Scène Nationale de Brest

    Astropolis / festival de musique électronique

    La Becquée / festival européen de danse contemporaine

    Penn-ar-Jazz

    L’Ensemble Sillages

    Longueurs d’ondes / festival de la radio et de l’écoute

    Les Ateliers de Rennes / Biennale d’art contemporain

    EPCC – Les chemins du patrimoine en Finistère / Château de Kerjean et Abbaye de Daoulas

    Océanopolis











    Les Passerelles


    Electr( )cution

  • les rencontres des instruments acoustiques et de l’électronique

     

    La 4e édition du festival Electr( )cution se fait l’écho du foisonnement international de la création de musiques mixtes. L’ensemble espagnol Vertixe Sonora partenaire privilégié de Sillages en 2017, mettra l’accent sur la création en Galice, le mexicain Javier Torres Maldonado présentera la pièce qu’il a écrite spécialement pour le festival et, seront interprétées bien d’autres œuvres venues d’Italie, de Grèce, d’Espagne… de France.

    Au-delà de ces nationalités, de ces particularismes Electr( )cution accorde une place de choix aux compositrices de notre temps : Édith Canat de Chizy, Lara Morciano, Marta Gentilucci, Georgia Spiropoulos, chacune faisant état d’un rapport particulier avec les nouvelles technologies.

    Traversant le festival Electr( )cution, tel un fil conducteur le guitariste électrique Julien Desprez, transmetteur d’énergie, autant compositeur qu’improvisateur nous emmènera, en solo ou entouré de ses complices, dans des concerts-performances explosifs.

    Electr( )cution, un festival qui trace son sillon dans la ville de Brest, un parcours artistique inattendu à la rencontre de tous les curieux avides de nouvelles expériences musicales.

    Un festival à haut voltage. Un brassage sans frontière de toutes les sensibilités.

     

    ELECTR( )CUTION
    Rencontre des instruments acoustiques et de l’électronique
    DU MERCREDI 29.03 AU SAMEDI 01.04.2017

    mercredi 29.03.2017
    PASSERELLE
    CENTRE D’ART CONTEMPORAIN
    WORK IN PROGRESS
    SCÈNE II, ATELIER – 14:00
    Présentation des pièces pour instruments et électronique composées par les étudiants du Conservatoire de Brest, des classes de composition de Ruth Matarasso et d’électroacoustique de Noémie Sprenger et Philippe Ollivier
     

    INAUGURATION DU FESTIVAL
    SCÈNE I, PATIO – 18:30
    Performance de Julien Desprez, guitare électrique
     

    CONCERT ELECTR( )LADIES
    SCÈNE I, PATIO – 20:30
    LARA MORCIANO
    Raggi di Stringhe
    pour violon et électronique
    MARTA GENTILUCCI
    Exercices de Stratigraphie
    pour accordéon et électronique – création
    ÉDITH CANAT DE CHIZY
    Over the sea
    pour trio à cordes, accordéon et électronique
    GEORGIA SPIROPOULOS
    …Landscapes and monstrous things…
    pour piano, quatuor à cordes, électronique et vidéo – création aide à l’écriture de l’État
     

    Concert enregistré par France musique

    jeudi 30.03.2017
    SALLE CULTURELLE DU CLOUS
    CONCERT ELECTR( ) FREE – 12:30
    JULIEN DESPREZ, guitare électrique
    LYONEL SCHMIT, violon et électronique
    HUGHES GERMAIN, création sonore, traitements du son
    OUA-ANOU DIARRA, djéli n’goni, tamani, flûte peuhl, percussions
     

    PASSERELLE
    CENTRE D’ART CONTEMPORAIN
    PAROLES DE COMPOSITEURS
    SCÈNE II, ATELIER – 17:30
    avec GEORGIA SPIROPOULOS, LARA MORCIANO,
    JAVIER TORRES MALDONADO, RAMÓN SOUTO,
    et JOSÉ MANUEL LÓPEZ LÓPEZ
     

    CONCERT ELECTR( ) SPATIAL
    SCÈNE I, PATIO – 19:30
    par l’ensemble Sillages
    SOPHIE LACAZE
    Voices of Australia
    pour saxophone soprano et voix enregistrées
    LUCA FRANCESCONI
    Animus II
    pour alto et électronique
    SIMONE MOVIO
    Zahir III
    pour saxophone baryton et électronique
    LARA MORCIANO
    Raggi di Stringhe
    pour violon et électronique
    JAVIER TORRES MALDONADO
    Inoltre
    pour piano et électronique – création
     

    CONCERT ELECTR( )CUCIÓN
    SCÈNE I, PATIO – 21:00
    par l’ensemble Vertixe Sonora
    LULA ROMERO
    New work
    pour saxophone et électronique
    création – 1ère mondiale
    JOSÉ MANUEL LÓPEZ LÓPEZ
    Lo fijo y lo Volátil
    pour piano et électronique
    RAMÓN SOUTO
    Catalogues de souffle, respiration et bruissement
    pour saxophone, accordéon, violoncelle, percussion et électronique
    création – 1ère mondiale
    LULA ROMERO
    New work
    pour accordéon et électronique
    création – 1ère mondiale
    ALBERTO POSADAS
    Versa est in luctum
    pour saxophone, accordéon, violoncelle, percussion et électronique

    vendredi 31.03.2017
    PASSERELLE
    CENTRE D’ART CONTEMPORAIN
    ATELIER -18:00
    avec LARA MORCIANO, compositrice
     

    LA CARÈNE
    SALLE DES MUSIQUES ACTUELLES
    CONCERT ELECTR( ) CHOC -21:00
    Extenz’O musique improvisée
    CHRISTOPHE ROCHER, clarinette
    OLIVIER BENOÎT, guitare électrique
    EDWARD PERRAUD, batterie
    SNaP, rock noise expérimental
    JULIEN DESPREZ, guitare électrique
    CLÉMENT EDOUARD, claviers
    YANN JOUSSEIN, batterie

     

     
    samedi 01.04.2017
    ELECTR( ) PROMENADE
    En partenariat avec le Conservatoire de Brest Métropole, Penn Ar Jazz, les Renc’Arts Hip Hop, la Cie Moral Soul et Bad Seeds
     

    PLACE GUÉRIN
    ÉCOLE GUÉRIN – 15:30
    L’Orchestre à cordes à la rencontre d’OSNI (Objets Sonores Non Identifiés)
    avec les élèves de CE1 de JEAN-MARC PIFAUD
    direction, NADINE MISKO et ARMELLE GILLON
    avec la participation de VAN-HIEN BUI, multi-instrumentiste
    FRANÇOIS ROSSÉ, création

     
    BAD SEEDS – 16:00
    Concert des classes d’improvisation de CÉLINE RIVOAL, accordéon,
    FRÉDÉRIC BRIET, contrebasse, STÉPHANE SORDET, saxophone

     
    PASSERELLE
    CENTRE D’ART CONTEMPORAIN
    ELECTR( ) HIP-HOP
    SCÈNE I, PATIO – 16:30
    Rencontre entre l’atelier d’improvisation de NIKOLAZ CADORET
    et les danseurs HIP-HOP des RENC’ARTS et de la Cie MORAL SOUL

     
    CONCERT ELECTR( ) LIGHTS
    SCÈNE III, QUAI – 17:00
    Acapulco Redux
    avec JULIEN DESPREZ, guitare électrique et jeu de lumière
    En coproduction avec Penn Ar Jazz

    Informations Pratiques :

    Passerelle Centre d’art contemporain
    41 rue Charles Berthelot
    29200 Brest
    Plein tarif : 10 €
    Tarif réduit (- de 26 ans, demandeurs d’emploi) : 5 €

    La Carène, Salle des musiques actuelles.
    30 rue Jean Marie le Bris
    29200 Brest
    Prévente plein tarif : 8 € / tarif réduit : 5 € vente en ligne www.lacarene.fr
    Sur place plein tarif : 10 € / tarif réduit : 8 €

    Salle Culturelle du Clous
    2 Avenue Victor le Gorgeu
    29200 Brest
    Tarif unique : 5€

    ou Pass 4 jours : 12 € (étudiants de l’UBO)

    RENSEIGNEMENTS
    60, rue du Château – 29200 Brest
    02 98 47 94 14
    info@ensemblesillages.com
    www.ensemblesillages.com

    Bar et restauration sur place :
    La cave de Bacchus, bar à vin
    Chez Manouche, cuisine du monde





    Astropolis

  • Passerelle vers les musiques électroniques
     
    Pour sa sixième édition, Astropolis l’Hiver se déclinera sous toutes les formes au rythme des musiques et cultures électroniques ! Entre son riche volet d’actions culturelles pour tous les âges et ses rencontres passionnantes en partenariat avec La Carène, ses pétillantes mises en jambes et moments de découverte à Passerelle Centre d’art contemporain, ses nuits épiques et concerts avant-gardistes sur le port de commerce, un show inédit sur la scène nationale du Quartz et ses befores électriques en rade brestoise ou en centre-ville, Astropolis parsèmera ses saveurs dans toute la ville de Brest. 

    ASTROPOLIS #23
    VENDREDI 30.06 ET SAMEDI 01.07.2017

    
VINYL MARKET
    14:00 – 20:00
    Rendez-vous immanquable du festival, Astropolis reconduit son Vinyl Market au centre d’art contemporain Passerelle pour deux jours de découvertes artistiques transversales et de chineries sous sa verrière rayonnante. Une dizaine de disquaires étaleront leurs généreuses collections de wax, parcourant tout le grand spectre des musiques électroniques : house, disco, techno, ambient, synth-wave, electronica, hardcore ou encore electro. Tout le week-end, le lieu se pare de musiques aventureuses ou douces en journée, avec de nombreux bidouillages sonores qui agrémenteront ce cocon idéal pour retrouver des forces, avant de ne glisser dans une ambiance plus festive en fin de journée avec les Astrococktails. C’est aussi l’occasion d’explorer les 4000m2 de cette ancienne friche industrielle au design épuré au gré de son atmosphère aérienne et méditative, pour découvrir les trois expositions saisonnières qui seront ouvertes au public d’Astropolis.

     

    LES DISQUAIRES
    WOLVIES
    Si vous êtes assidu des dernières sorties de la sphère électronique underground, vous êtes probablement déjà tombé sur la riche collection de Wolvie sur Discogs. Cette fois, vous pourrez fouiller directement dans ses bacs à vinyles pour des découvertes house, techno, acid ou encore ambiant de ces derniers mois.

    LE BAR@DISQUES
    Disquaire itinérant basé à Nantes, Le Bar à Disques écume les évènements pour proposer une collection très riche de disques neufs et d’occasion qui balaie le genre électronique, entre oeuvres iconiques, albums indispensables, précieuses raretés et sorties confidentielles.

    FUNNY WAX
    Habitué des conventions, brocantes et soirées électroniques, Funny Wax est un shop itinérant qui propose 500 disques neufs et d’occasion exclusivement électroniques : drum’n’bass, jungle, hardcore, tribe, hardtek, électro, house, techno…).

    ONENESS
    Ce disquaire nantais spécialisé en musiques africaines proposera une collection aux sources des musiques électroniques ! Près de 2000 vinyles (2/3 neufs et 1/3 d’occasion) entre soul, reggae, funk, hip hop, afro beat ou encore jazz seront proposés par le shop.

    VINYL SHOP
    Ce disquaire brestois offre un large choix de vinyles d’occasion en tout genre : techno, acid, hardcore, house, jungle, d’n’b, disco… Pour l’anecdote, MCDE y avait déniché une perle disco lors de son passage à Brest !

     

    ASTROCOCKTAIL
    18:00 – 20:00
    // Free
    Après avoir chiné entre les bacs des disquaires conviés ou suite à une journée bien arasante, quoi de mieux que de se retrouver entre amis à l’Astrococktail pour accueillir doucement la 23ème édition d’Astropolis dans une ambiance conviviale ! Le rendez-vous est pris et il sonnera le début d’un week-en chargé en musiques et en belles rencontres !

     

    www.astropolis.org

     

    > retrouvez toute la programmation d’Astropolis 2017





    DañsFabrik

    Passerelle vers les performances chorégraphiées

    DañsFabrik, c’est une semaine réjouissante pour célébrer la danse partout dans la ville, en complicité avec les acteurs culturels brestois. Une semaine pour initier tous les publics à l’art chorégraphique dans ce qu’il porte de plus passionnant !
    DañsFabrik 2017, ce sont des créations, des chorégraphes internationaux, des rendez-vous jubilatoires, des espaces d’expérimentation, des ateliers pour tous et une convivialité garantie.
    DañsFabrik 2017, c’est Marcela Santander Corvalán en maîtresse de cérémonie. Artiste associée au Quartz, celle qui nous enchante depuis près de trois saisons de ses collaborations artistiques ouvrira ici notre regard sur la scène chorégraphique chilienne. Le Chili ou les promesses d’une « terra danza incognita »…

     

    À Passerelle, un volet performatif propose des extraits des pièces présentées dans l’exposition L’œil la bouche et le reste :
    SAMEDI 04 MARS, 23:30
    8€ ou PASS

    UNE NUIT DES VISAGES
    Conception : Volmir Cordeiro, Marcela Santander Corvalán et Margot Videcoq
    Interprétation : Marcela Santander Corvalán, Aude Lachaise, Ana Rita Teodoro, Mark Tompkins, Claudia Triozzi et Volmir Cordeiro
    CRÉATION (60 min)

     

    L’exposition L’œil la bouche et le reste se veut le code source et le socle référentiel de la nouvelle pièce éponyme du chorégraphe Volmir Cordeiro créée au Quartz, scène nationale de Brest à l’occasion du festival DañsFabrik 2017.

    Au Petit Théâtre du Quartz – scène nationale de Brest
    MARDI 28 FÉVRIER (21:30) et JEUDI 02 MARS 2017 (21:00)
    10€ ou PASS

    L’ŒIL LA BOUCHE ET LE RESTE
    Une pièce chorégraphique de Volmir Cordeiro
    Interprétation : Volmir Cordeiro, Marcela Santander Corvalán, Isabela Santala et Calixto Neto
    Production MARGELLES / Margot Videcoq

     

    > plus d’infos sur le site de DañsFabrik – festival de Brest





    La Carène

  • Concert | Jeune Public
    dans le cadre des 10 ans de la Carène
    mercredi 15.03.2017, 15:00

    ROBERT LE MAGNIFIQUE
    Hors les murs / Pour les 7-12 ans
    Electro concrète – France

    Le bidouilleur électrique Robert le Magnifique propose une version jeune public de son dernier album. Les plus jeunes peuvent se préparer à une musique inclassable, entre instrumentation traditionnelle et bruits du quotidien – boîte à musique, scie radiale, message de répondeur, agrafeuse…

    ROBERT LE MAGNIFIQUE
    Après plusieurs années de silence musical, le producteur bassiste Franck Robert, alias Robert le Magnifique, est de retour avec son quatrième album Fuck The Hell Yeah !. Un album qu’il a réalisé intégralement en analogique et sur lequel il s’est fait accompagner par Bertrand James, batteur de Totorro. Les deux musiciens sont d’ailleurs venus début 2016 à la Carène travailler la scénographie de leur show, avant de revenir en concert à l’automne dernier, avec Drame.





    Oufipo

    Oufipo c’est l’Ouvroir de Finistérités Potentielles. Une plateforme sonore locale ou « webradio locale », c’est selon. Oufipo vise à valoriser la vivacité culturelle du Finistère.
     
    Vous pouvez y entendre des enregistrements sonores de conférences réalisés dans nombres de structures du département, des entretiens menés avec des invités de passage dans ces structures (artistes, metteurs en scènes, scientifiques, photographes…), des portraits de Finistériens singuliers (personnalités politiques, agriculteurs, …) ou encore des documentaires tournés dans le Finistère.
     
    Oufipo et Passerelle Centre d’art contemporain travaillent ensemble à la production de contenus audio en augmentation des expositions présentées. Artistes et commissaires d’exposition poursuivent leurs expériences au micro d’Oufipo.

     

    > Retrouver tous les enregistrements réalisés à Passerelle Centre d’art contemporain en cliquant ici











    Nous soutenir


    Adhésion

    Adhérer à l’Association Passerelle qui gère le centre d’art depuis 1988, c’est vous engager dans le développement de nos activités artistiques et leur diffusion auprès de tous les publics.
     
    En adhérant à l’Association Passerelle, vous recevrez régulièrement les informations sur les activités du centre d’art contemporain, les invitations aux vernissages et bénéficierez de l’accès libre aux expositions et visites guidées, d’un tarif réduit pour une personne accompagnante, d’un tarif préférentiel sur les publications et de l’accès libre aux expositions du Quartier Centre d’art contemporain de Quimper. L’adhésion à l’Association Passerelle est valable un an à dater de l’inscription.

     

    Tarifs des adhésions

    20 €    Individuelle plein tarif
    10 €    Individuelle tarif réduit (enfant, demandeur d’emploi, étudiant)
    30 €    Famille
    40 €    Écoles, associations…
    100 €  Entreprises, CE

     

    > DEVENIR ADHÉRENT DE L’ASSOCIATION PASSERELLE





    Mécénat

    Devenez mécène des Chantiers-résidence.
    Notre programme est sur la plateforme Culture Time de mécénat participatif.

    Passerelle Centre d’art contemporain et Documents d’Artistes Bretagne lancent un appel à mécénat participatif pour financer les Chantiers-Résidence, dispositif de professionnalisation des artistes émergents en Bretagne.

    Tout le monde peut participer à partir de 10€ et jusqu’à 500€ et plus. Pour vous remercier de votre don, vous bénéficiez d’un avantage fiscal de 66% prévu par la loi sur le mécénat, et de contreparties et d’avantages uniques.

    Faire un don est la marque de votre implication dans le développement de la création artistique en Bretagne.
     
    Exemples de dons
     
    Pour un don de                         Coût après déduction
             10 €                                        3,40 €
             50 €                                      17,00 €
           125 €                                      42,50 €
           250 €                                      85,00 €
           500 €                                    170,00 €
     


      

     

     

    informations
    Emmanuelle Baleydier, Communication & partenariats
    T. 02 98 43 34 95
    communication@cac-passerelle.com

     











    Publications














    Archives




    B

    M

    Z















    Privatisation


    Des espaces pour vos évènements

    Salle de Conférence

  • Passerelle Centre d’art contemporain vous propose des espaces pour organiser vos événements au cœur d’une destination culturelle unique.
    Vos événements peuvent être conçus en harmonie avec la programmation artistique du moment et faire l’objet d’une collaboration de l’équipe d’accueil des publics pour des souvenirs inoubliables.

    Les espaces de Passerelle sont équipés de matériels adaptés à vos événements, notamment une salle de conférence et de séminaire munie d’un système de projection vidéo.

  • Le Patio et sa Mezzanine, la Salle de Conférence et le Hangar permettent de multiples combinaisons pour accueillir votre public.

    Ils sont modulables et adaptés à tout type d’événement : lancement de produit, séminaire d’entreprise, cocktail, défilé de mode, séance photo, tournage de film ou de spot publicitaire…

     

     

    Informations et réservations
    Maïwenn Thominot
    tél. 02 98 43 34 95
    administration@cac-passerelle.com








    Informations pratiques

    41, rue Charles Berthelot
    F – 29200 Brest
    +33 (0)2 98 43 34 95
    fax. +33 (0)2 98 43 29 67

    contact@cac-passerelle.com

     

    ACCÈS
    Tram A – Saint-Matin ou Octroi
    Bus ligne 7 – Kerigonan

     

    HORAIRES D’OUVERTURE

    Ouvert le mardi de 14h à 20h et du mercredi au samedi de 14h à 18h30
    Fermé dimanches, lundis et jours fériés

    Fermé les 24 et 31 décembre 2015

    TARIFS ET CONDITIONS

    plein tarif : 3 €
    visites guidées & rencontres : 4 €
    regards croisés : gratuit

     

    Gratuité sur présentation de justificatif : adhérents, scolaires individuels, étudiants, demandeurs d’emploi, membres de C-E-A, de l’AICA et adhérents au Quartier, Centre d’art contemporain de Quimper

     

    Accès libre à tous le premier mardi du mois

     

    PARTENARIAT DE BILLETTERIE

    Sur présentation du ticket, une entrée plein tarif à Passerelle Centre d’art contemporain donne droit à une entrée à tarif réduit au Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture de Landerneau ainsi qu’au Quartier – Centre d’art contemporain de Quimper.

     

    TARIFS DES ADHÉSIONS

    particulier : 20 €
    famille : 30 €
    enfant, étudiant, demandeur d’emploi : 10 €
    école, association, centre de loisirs, autre structure : 40 €

     

     

    > GRILLE TARIFAIRE 2015-2016

    NEWSLETTER

    Vous êtes un particulier et vous souhaitez être tenu informé de notre programmation et nos évènements, recevoir nos invitations aux vernissages, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter mensuelle

    INFORMATIONS PÉDAGOGIQUES

    Vous êtes enseignant et vous souhaitez recevoir les informations relatives à nos actions pédagogiques ainsi que nos documents d’accompagnement spécialement développés pour vos élèves au plus proche des programmes officiels, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter pédagogique trimestrielle

    PRESSE

    Vous êtes journaliste et vous souhaitez être tenu informé de notre programmation et nos évènements, recevoir nos dossiers de presse, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter presse

     

     

    Informations et demande de visuels

    Communication & partenariats

    Emmanuelle Baleydier
    communication@cac-passerelle.com

    GRAPHISME

     

    En 2013, Frédéric Teschner Studio est missionné pour faire évoluer les outils de communication, l’identité et la charte visuelle afin de valoriser au mieux les nouvelles actions engagées par le Centre d’art.

     

    Pour le développement du site internet, il s’associe à Benoit Bohnké.

     

     

    Pensé comme un véritable projet artistique inscrit dans la dynamique programmatique du Centre d’art, la proposition de Frédéric Teschner Studio constitue une création en perpétuelle évolution et renouvellement engagée dans la vie de Passerelle.