Expositions


Laura Aldridge

One to another one-to-one

Première exposition personnelle en France de l’artiste britannique Laura Aldridge.

06.06.2015 – 29.08
2015

Développant une pratique profondément engagée dans un débat sur l’artisanat et l’art contemporain, les processus de création, l’expérimentation et la collaboration, Laura Aldridge crée des environnements performatifs ou, dans ses propres termes, des « collages élargis » (expanded collages) dans lesquels elle joue de la réunion ludique de matériaux, de procédés et de textures pour provoquer des associations sensibles. Son œuvre questionne et met l’accent sur les différentes stratégies de création et de réception. En jouant avec différents matériaux et en convoquant à la fois savoir-faire artisanaux, fait-main et pratiques sculpturales, ses pièces interrogent la place du spectateur dans l’installation, entre interactions physiques avec l’environnement et engagement tactile.
 
L’exposition One to another one-to-one présente différentes pièces faites de textile et de céramique, et se veut ainsi le miroir de l’attachement de l’artiste aux matériaux qui réunissent les qualités émotionnelles des textures et du touché. La glaise et le tissu sont des matières malléables dont il est souvent difficile de prédire la réaction et Laura Aldridge s’intéresse aux propriétés développées par le matériau lui-même. L’intention est de provoquer une expérience et tactile du travail qui engage le spectateur dans le processus de création.
 
One to another one-to-one est pensée comme une installation in situ qui se déploie sur l’espace du premier étage de Passerelle Centre d’art contemporain, jouant à la fois des perspectives et des points de vue multiples qu’offre son architecture industrielle aussi spécifique que spectaculaire.





Cécile Paris

Conduire, danser et filmer

06.06.2015 – 29.08
2015

Cécile Paris s’attache aux potentiels fictionnels de l’image et du son. La ville et ses cultures sont, pour elle, un terrain de jeu à découvrir, expérimenter et inventer. Elle puise dans les formes dites populaires, dans un véritable travail de reprise, au sens musical du terme. Rejouant et rechargeant un héritage culturel occidental, elle mène en creux une mise en question de la (dé)construction de l’identité. Avec un rapport d’énergie et de sentiment créé par le son et l’image, l’écriture en image de Cécile Paris travaille le micro-récit qui s’épanche au frottement de la rêverie personnelle. Comme une chanson, un refrain fait d’images, elle offre une vision personnelle d’un monde où flotte un parfum de regret, quelque chose de romantique mêlé à une rébellion masquée.
 
Parler d’exposition peut constituer une gageure pour cette artiste dont les sphères d’expression et d’expérimentation se situent volontiers en marge des canaux classiques de la présentation de l’art, peut-être jugés trop « déconnectés » des réalités de cité. Pourtant à Passerelle Centre d’art contemporain, Cécile Paris prend le parti d’inscrire ses nouvelles productions, toujours construites dans l’intervalle heureux entre récit d’expérience et poésie pure, dans une histoire de son propre travail. Pensée comme une installation accompagnée de ce qui s’avère être sa première publication d’envergure sur sa pratique jusqu’à aujourd’hui, Conduire, danser et filmer rejoue et déjoue des pièces antérieures comme autant de symptômes de ses obsessions productivistes motrices d’une pratique résolument vivante et assise. En d’autres mots, Cécile Paris taille la route en gardant un œil dans le rétro.
 
Et l’exposition de conjuguer vidéos, installations, photographies et collages dans un environnement total dont chaque pièce devient à la fois l’élément et l’artefact.

Dans la poursuite des logiques collaboratives qui alimentent depuis toujours son travail, Cécile Paris embarque à Brest ses compagnons de route, le compositeur Renaud Rudloft et les artistes Florian Sicard et Frédéric Vaësen. Le premier construit la ligne mélodique de la pièce vidéo centrale dans laquelle le second prend le volant tandis que le troisième gare sa NMH Nouvelle Machine Habitable sur le parking de l’exposition.

 

Publication aux éditions Naïca (Montreuil)
en coproduction avec le Musée des Beaux-arts de Rennes et l’École Supérieure des Beaux-arts de Nantes Métropole
avec le soutien du Centre national des arts plastiques.





Luis Ernesto Arocha

La ópera del mondongo

Première présentation en France du travail de l’artiste et cinéaste colombien Luis Ernesto Arocha.

06.06.2015 – 29.08
2015

À la fin des années 1950, Luis Ernesto Arocha gravite autour du Groupe de Barranquilla regroupant écrivains, philosophes et artistes qui font de cette ville côtière l’un des centres intellectuels les plus importants des Caraïbes depuis 1940.
Après avoir suivi des études d’architecture à l’Université de Tulane (Nouvelle Orléans), il débute sa carrière de cinéaste dans les années 1960 à New York, collaborant entre autres avec le milieu underground de l’époque dont la Factory d’Andy Warhol. Il réalise notamment à cette époque une performance filmique en projetant sur le corps de la star warholienne Mario Montez. En janvier 1967, la New York Filmmakers Cinematheque lui consacre une séance sous l’intitulé « L’humour macabre de Luis Ernesto Arocha », durant laquelle il présente nombre de ses films. Il collabore également avec l’artiste colombienne Feliza Bursztyn, transformant ses sculptures en de véritables symphonies visuelles décalées.
 
L’attrait de Luis Ernesto Arocha pour le carnaval, la mascarade et l’ironie l’amène à réaliser la trilogie documentaire La ópera del mondongo o al Mal tiempo buena cara (1973) : produits par Bolivariana Films, ces trois courts-métrages questionnent le carnaval de Barranquilla à travers sa musique, ses costumes et sa critique sociale. Arocha y décrit une ville en dépression, marquée par les pénuries d’eau potable, d’hygiène et de services publics élémentaires pour laquelle le mois du carnaval semble constituer le seul échappatoire à sa réalité. Ce projet a remporté l’India Catalina d’or au festival international du film de Carthagène. S’il continue aujourd’hui de tourner avec la même nonchalance, la même énergie et la même ironie (son dernier projet en date narre les aventures d’un vampire végétarien), Luis Ernesto Arocha est aussi devenu une source d’inspiration pour de nombreux jeunes artistes colombiens, de Barranquilla à Carthagène en passant par Puerto Colombia.

 

Le Frac des Pays de la Loire (Carquefou), le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur (Marseille),
La Maison rouge, Fondation Antoine de Galbert (Paris), Passerelle Centre d’art contemporain (Brest) et le Centre d’art contemporain La Halle des bouchers (Vienne) s’associent pour consacrer une série d’exposition et de projection au travail de Luis Ernesto Arocha.
 
Dans le cadre de FRACO, plateforme d’échanges entre professionnels de l’art contemporain français et colombiens.





Guillaume Pellay

Abrazo vale mil

06.06.2015 – 29.08
2015

La pratique de Guillaume Pellay est éclatée en de multiples gestes et productions aux statuts et échelles variés dont la mise en lien dessine le périmètre d’un territoire composé de références culturelles et esthétiques parfois jugées antinomiques. Son travail dépend beaucoup de l’environnement dans lequel il se développe, ainsi les liens à Brest, où il a grandi et où il vit toujours, sont nombreux.
Son exercice de la peinture, dont une grande part est exécutée sur murs sous forme de graffs et tags, se retrouve en de nombreux points lié à d’autres pratiques quotidiennes comme le glanage, la collection et la lecture.
 
Pendant les trois mois de sa résidence, l’artiste a poursuivi son investigation de la peinture et de ses modalités de passage, de convergence et d’existence dans la ville et l’atelier.
Bien au-delà d’un questionnement aride sur ce qui motive l’inscription de l’œuvre dans le lieu d’art supposément surface de validation et de reconnaissance critique, le travail de Guillaume Pellay se nourrit de ces porosités pour produire une œuvre qui balaie du revers de la main les dichotomies paralysantes. Héritier d’une synthèse entre high and low culture désormais admise, tout chez lui procède d’un appropriationnisme aussi choisi que dévorant porté par une aisance et une sophistication qui confine au dandysme. 

 

Dans le cadre des Chantiers-résidence, programme de soutien aux artistes émergents en Bretagne mené par Passerelle Centre d’art contemporain et Documents d’Artistes Bretagne.
www.leschantiers-residence.com








  • Événements


    05.06.2015
    18:00
    21:00

    Vernissage des expositions

     

    LAURA ALDRIDGE
    CÉCILE PARIS
    GUILLAUME PELLAY
    LUIS ERNESTO AROCHA

    Entrée libre

    06.06.2015
    15:00

    Rencontre avec les artistes

     
    visite guidée des expositions proposée en présence de

    CÉCILE PARIS

    GUILLAUME PELLAY








  • Publics


    Publics adultes

    Le service des publics propose, tout au long de l’année, des actions de médiation (visites commentées, rencontres, conférences) pour les adultes, adhérents ou particuliers, conçues comme des moments privilégiés d’échange, de discussion autour des œuvres ou des thématiques abordées dans les expositions. Les œuvres sont au cœur des actions qui visent, par l’échange, à l’élaboration d’une pensée critique et constructive, une réception sensible et contextuelle, une appropriation riche et évolutive de la part des différents publics.

    Les visites commentées des expositions
    ont lieu chaque 1er et 3ème samedi du mois, tout au long de l’année. Ces visites sont conçues comme des moments de découverte des expositions dans l’échange. Des visites de groupes sont effectuées sur réservation, reprenant la même formule.

     

    Les rencontres avec les artistes
    sont des moments privilégiés de discussion entre les publics et les créateurs. Les artistes y présentent leur travail en cours de montage, pendant le vernissage ou à un moment adéquat.

    Les regards croisés
    proposent, un même soir, de confronter deux œuvres (ou expositions) présentées conjointement à Passerelle Centre d’art contemporain, au musée des Beaux-Arts de Brest ou à l’artothèque du musée des Beaux-Arts de Brest. Ce rendez-vous bimestriel, construit sur des rapprochements thématiques, permet de faire entrer en résonance diverses pratiques artistiques, pour mieux saisir l’art d’hier et d’aujourd’hui.

     

    les rendez-vous

     

    rencontre/conférence

    21.03.2015, 15:00

    avec Marie Canet à l’occasion de la sortie de la publication monographique de Bruno Pélassy

     

    visites commentées

    07.03.2015, 15:00

    04.04.2015, 15:00

    18.04.2015, 15:00

    02.05.2015, 15:00


     

     

     

     

     

    informations et réservations

    Claire Laporte-Bruto, chargée des Publics
    T. 02 98 43 34 95
    publics@cac-passerelle.com





    Jeunes publics

    Le service des publics propose, tout au long de l’année, des actions éducatives et ludiques pour permettre aux enfants de 6 à 12 ans de découvrir dans l’échange et l’activité, les tendances les plus actuelles de l’art, de développer des expériences nouvelles et de s’initier aux techniques d’aujourd’hui.

  • L’Atelier du Mercredi
    Destiné aux enfants de 6 à 12 ans, cet atelier permet de découvrir, au travers des expositions, des œuvres, de rencontrer des artistes et de s’approprier les pratiques fondamentales liées aux démarches actuelles (peinture, sculpture, dessin, collage, installation, composition d’une image…). Cet atelier est conçu autour des expériences nouvelles, visuelles, tactiles et sonores que pourront vivre les enfants.
     
    rendez-vous
    le mercredi de 14:00 à 15:30
    sauf vacances scolaires.
    160 € l’année + 10 € d’adhésion annuelle à l’association Passerelle

     

     

    Les Ateliers Sensoriels
    Destinés aux enfants de 3 à 5 ans, ces ateliers se construisent autour de la découverte d’une œuvre présentée dans les expositions en cours. Les Ateliers Sensoriels ont pour ambition de favoriser l’éveil créatif et le plaisir esthétique des plus jeunes enfants en suscitant un regard attentif, un dialogue avec les adultes, une approche sensible et active des pratiques artistiques contemporaines. Par une mise en situation ludique, les enfants peuvent expérimenter, manipuler des matières et assembler des éléments : morceaux de bois, dessin, peinture …
     
    prochains rendez-vous
    le 22 avril 2015 de 10:00 à 11:15
    2 € pour les enfants/ gratuit pour les accompagnateurs

    Les Petites Fabriques
    Pendant les vacances scolaires et durant quatre jours consécutifs, ces ateliers de création artistique permettront aux enfants de 6 à 12 ans de s’initier aux pratiques artistiques contemporaines, telles que le dessin-le tracé, la peinture-l’image, le volume-l’espace à travers une approche originale, la manipulation de matériaux, la recherche de mots et la production d’idées. Ces ateliers seront pour eux le moyen de développer leur imaginaire et créativité, en expérimentant et perfectionnant leurs gestes et techniques.

    prochains rendez-vous
    du 21 avril au 24 avril 2015
    du 07 au 10 juillet 2015
    60 € /4 jours + 10 € d’adhésion annuelle à l’association Passerelle
    tarif dégressif pour les enfants d’une même famille (45 € pour le 2nd enfant).

    Les rendez-vous

     

    La Foire aux Croûtons
    le vendredi 15 mai 2015, 14:00-17:00

     

    La foire aux croûtons s’invite à Passerelle !
    Exposition des créations des enfants de l’Atelier du Mercredi et des TAPS.
    Ce moment sera également l’occasion pour les enfants de découvrir le monotype : création de dessins et de motifs, ils pourront tester de manière ludique ce procédé de gravure !

    Entrée libre

    En partenariat avec le Patronage Laïque Guérin, Brest

    > + d’infos

     

     

     

     

     

    informations et réservations
    Claire Laporte-Bruto
    chargée des Publics
    T. 02 98 43 34 95
    publics@cac-passerelle.com
     





    Actions éducatives

  • Le service des publics de Passerelle Centre d’art contemporain propose différents formats d’actions en direction des établissements scolaires (de la maternelle à l’Université), des structures associatives, d’éducation populaire et de loisirs afin que chacun puissent découvrir les pratiques artistiques et les œuvres exposées.
     
    Afin de préparer au mieux les visites, des outils sont à la disposition des enseignants et des animateurs. Les visites préparatoires, le fichier d’accompagnement ou les zones d’augmentations sont conçus comme des aides à la découverte de l’art contemporain. Ils permettent de mener en amont d’un projet ou d’une visite, une réflexion sur les expositions et axes de travail possibles.

     

    Les visites préparatoires
    s’adressent prioritairement aux enseignants, animateurs ou responsables de groupes constitués (écoles, associations, centres de loisirs…) qui souhaitent préparer une visite ou l’accompagner d’un projet pédagogique ou éducatif spécifique. Ces rendez-vous sont proposés afin de préparer au préalable la venue d’un groupe et sa visite de l’exposition.

     

    Les visites commentées des expositions
    permettent, au-delà du simple commentaire d’œuvres, de créer un dialogue avec les jeunes publics autour des questions soulevées par les pratiques artistiques contemporaines, les courants de l’art actuel et de pouvoir se positionner par rapport aux œuvres : les regarder, les décrire, les analyser…

     

    Les visites-ateliers
    permettent de prolonger la visite des expositions en s’appropriant leurs modes et leurs processus artistiques et en créant des situations de réflexion et de production pour identifier les intentions et les temps de création d’une œuvre. Ces ateliers concrétisent, par des propositions de travail individuel et collectif, la mise en pratique des notions développées durant la visite des expositions.

     

    Les TAPS/temps d’activité périscolaire
    Depuis Septembre 2013, dans le cadre de la réforme sur les rythmes scolaires de la Ville de Brest et en partenariat avec le PL Guérin ( quartier St Martin), Passerelle Centre d’art contemporain accueille chaque semaine des petits groupes d’enfants. Ces derniers découvrent aux travers d’ateliers de pratiques les différentes phases du Centre d’art contemporain, les œuvres comme les artistes.

    Les Animations de la Ville de Brest / aide aux projets des écoles
    Proposés sur un éventail de 12h durant l’année scolaire 2014-2015, le dispositif consiste en une articulation de visites d’expositions et d’ateliers de pratique plastique relayant les réflexions développées par les expositions.
    Un second projet est proposé sous la forme d’un parcours-découverte des arts visuels sur Brest en partenariat avec Le CAP, Côte Ouest, Le Musée des Beaux-Arts et l’Artothèque de Brest. Il donne lieu à deux visites-ateliers au Centre d’art.

     

    Les petits contes…
    En partenariat avec la Médiathèque de St Martin de Brest, nous proposerons quelques rendez-vous contés en 2014- 2015 autour des œuvres des expositions en cours. 

     

    Jumelage avec le Collège François Collobert de Pont de Buis
    En collaboration avec l’Inspection Académique et le Conseil Général du Finistère, le jumelage est un partenariat privilégié entre le Centre d’art et l’établissement scolaire. Inscrit dans la durée, il fonctionne sur le principe d’un « aller-retour » entre les deux structures et réunit ateliers, rencontre avec les artistes, visites d’expositions, etc.

    Corentin Canesson, artiste en résidence dans le cadre des Chantiers, a été le premier artiste à intervenir dans le cadre du jumelage entre le collège François Collobert de Pont-de-Buis et Passerelle, Centre d’art contemporain, Brest. Durant le mois de décembre 2014, il a effectué trois séances de pratique artistique de trois heures auprès des élèves de 6ème. A la suite de ces séances, une présentation des travaux des élèves a été organisée dans le collège.

     

    Résidence d’artiste au Collège Louis Hémon de Pleyben
    L’artiste Stéfan Tulépo a été en résidence au Collège Louis Hémon au mois de novembre 2014. Ce moment privilégié de contact avec la création s’est articulé autour d’un ensemble d’approches sensibles, une diversification des entrées permettant aux jeunes d’aborder l’art sur un mode nouveau.
    Des visites d’expositions sont également organisées au Centre d’art en 2014-2015.

    visite préparatoire réservée pour les enseignants et responsables de groupes
    le mercredi 25 février 2015, 14:00

    ou sur rendez-vous pour tout groupe constitué

     

     

    DOCUMENTS PÉDAGOGIQUES À TÉLÉCHARGER

    - FREDRIK VÆRSLEV
    - LAETITIA BADAUT HAUSSMANN
    - CORENTIN CANESSON

     

     

     

     

    Informations et réservations
     
    Claire Laporte-Bruto, chargée des Publics
    T. 02 98 43 34 95
    publics@cac-passerelle.com

     





    Zones d’augmentation

    Les Zones d’augmentation sont la première interface de médiation du Centre d’art, déployées à la fois dans l’espace et sur le site Internet.

    Pensées par le service des publics, elles sont dédiées à la présentation de matériel artistique et documentaire pour poursuivre et mettre en perspective les questionnements abordés par les propositions artistiques exposées. Leurs contenus sont déterminés en discussion avec les artistes invités.

    Dans le Patio, elles sont un espace convivial qui permet au public de boire un café en lisant la presse et la documentation sur les expositions.

    Sur ce site Internet, les Zones d’augmentation réunissent des contenus textes, vidéos et images pour préparer votre visite ou la poursuivre.

     

     





    Passerelle le mardi

    Les membres de l’association Passerelle proposent des lectures décalées de l’art contemporain.

     

    le 03.02.2015
    18:30

     

    CONFÉRENCE

    par Audren LE COZ,
    Professeur d’histoire, doctorant en histoire byzantine

     

    DU MALHEUR DE SUIVRE L’ÂNE : L’ÉTRANGETÉ DE L’ART DANS LA CITÉ

     

    Byzance offre un exemple intéressant de la façon dont une population s’approprie un univers artistique déconnecté de ses certitudes intellectuelles. Au moyen-âge, les habitants de Constantinople vivent au milieu de statues antiques installées par l’empereur fondateur, Constantin, mais dont ils ont perdu les clés de lecture. Les recueils des Patria montrent la façon dont les Byzantins ont investi ce patrimoine d’un sens nouveau, souvent magique, parfois apocalyptique mais toujours inventif. Une occasion de réfléchir sur la capacité d’une population à s’approprier un univers artistique dont les codes lui échappent, mais face auquel on ne doit surtout pas rester muet.

     

     

     

    le 07.04.2015
    18:30

     

    CONFÉRENCE
    par Yves Pailler

     

    BREST, JEAN GENET, QUERELLE,
    FANTÔMES ET FANTASMES

     

     En s’appuyant sur les expositions de Fredrik Værslev, « Querelle of Brest » et de Laëtitia Badaut-Haussmann, « L’influence de Neptune », ce mardi de Passerelle vous convie à une interprétation libertaire des travaux exposés. A l’occasion de ces deux expos, est-il possible de relire l’œuvre de Jean Genet (1910-1986), en parallèle du travail des plasticiens et de ses relations biographiques, historiques et patrimoniales avec la ville de Brest ? Et en prenant pour références l’ouvrage culte, radical et glaçant, « Querelle de Brest » – 1947, ainsi que le film emblématique tourné par Rainer Werner Fassbinder (1945-1982), « Querelle » – 1982.

     
     





    Hatha Yoga

    ​​Dans les espaces de Passerelle Centre d’art contemporain, Mikael Tosser d’Awen Yoga vous propose des cours de Hatha Yoga dans la tradition du Yoga de Krishnamacharya .
    ​Le Yoga a pour objectif de tendre vers l’union du corps, du souffle et du mental.

  • Le cours

    ​L’enseignement qui vous est proposé consiste à pratiquer des postures et des respirations dans un état de détente et de concentration sur l’instant présent.
    ​La durée d’un cours est d’1h15 comprenant la pratique des postures, le travail de la conscience du souffle, et se termine par un temps de méditation.
    ​Chacun se présentant sur le tapis avec des aspects physiques et psychologiques différents, la pédagogie oriente le pratiquant à vivre sa séance avec bienveillance.
    Des adaptations posturales et respiratoires sont proposées, afin que chacun puisse s’établir dans ses postures avec aisance et fermeté.

    Les bénéfices

    Les effets se traduisent  par un mieux-être, une plus grande disponibilité, une meilleure efficacité dans l’action.
    Libérateur du souffle, du corps, de l’esprit, le Yoga est source de joie, d’ouverture au monde.

     

     
    Rendez-vous
     

    Le mardi 12h15 à 13h30
    Début des cours : le mardi 09 septembre 2014

     

    tarifs

    ​Inscription à l’année
    3 chèques de 93 €
    (encaissés en début de trimestre)

    Inscription au trimestre
    115 €

    Abonnement
    carte 10 cours : 110 €

     

     
    Informations et réservations

    Mikael Tosser
    06 61 80 72 56
    awen.yoga@yahoo.fr
    www.awen-yoga.com








  • Les Chantiers


    Les Chantiers-Résidence

  • Au sortir des études, il est souvent difficile pour un jeune artiste de poursuivre sa pratique, sans moyens, sans atelier et sans accompagnement artistique et critique.
    Passerelle Centre d’art contemporain, Brest et Documents d’Artistes Bretagne mettent leurs compétences et expériences en synergie au service de la résidence Les CHANTIERS, dispositif de soutien aux artistes émergents en Bretagne.

    Les CHANTIERS accueillent ainsi chaque année deux artistes récemment diplômés vivant et travaillant sur le territoire de la Région Bretagne pour mener à bien un projet, accompagnés d’acteurs professionnels dans toutes les étapes de son élaboration.
    À l’issue de 3 mois de résidence, le projet fait l’objet d’une exposition personnelle à Passerelle Centre d’art contemporain, Brest.

    Un site internet dédié au programme, mis en œuvre par Documents d’Artistes Bretagne, rend compte de la résidence et des étapes de conception et de réalisation du projet.

    En 2014-2015, les Chantiers accueillent les artistes :
    Corentin Canesson
    et Guillaume Pellay

    Critique invitée : Julie Portier

     

    > plus d’informations sur le site Les CHANTIERS-RESIDENCE

     

    SOUTENEZ LES CHANTIERS

    Un appel à mécénat participatif a été mis en place pour développer ce programme sur tout le territoire et permettre aux jeunes artistes bretons de donner toute leur mesure à leurs projets.
    Devenez mécène des Chantiers-Résidence sur la plateforme Culture Time.

    > J’AIME, JE MÉCÈNE

     

    J'aime, je mécène

     

     

     

     








  • Le centre d’art


    Projet

    Passerelle Centre d’art contemporain est une plateforme de dialogue entre productions artistiques et publics installée depuis 1988 dans un exceptionnel bâtiment industriel de 4000 m² en plein cœur de Brest. Ses missions de création, de médiation et de diffusion sont envisagées comme autant d’espaces collectifs de production de sens au sein duquel artistes et visiteurs participent activement à une discussion sur ce qui anime, construit et motive notre rapport à l’art contemporain.

  • La programmation conjugue chaque année une dizaine d’expositions monographiques ou collectives, des cycles de projections, des rencontres, des débats et différents dispositifs d’accompagnement des publics dans leurs découvertes des pratiques exposées.

    Passerelle Centre d’art contemporain est aussi le lieu du décloisonnement disciplinaire qui explore les autres champs de la création contemporaine, du graphisme à la danse, de la musique au design.





    Historique

  • L’exceptionnel espace architectural qui accueille aujourd’hui Passerelle a été construit entre 1946 et 1955 pour le compte d’une société coopérative, L’Alliance des Travailleurs. Dès 1956, cette société a fusionné avec La Léonarde, entreprise d’alimentation générale qui possédait de nombreux comptoirs de distributions dans le Nord-Finistère.
    En 1960, les locaux de la rue Charles Berthelot sont revendus à un grossiste en fruits et légumes qui y installe son dépôt jusqu’en juin 1972. De nombreux aménagements seront effectués à cette époque, notamment pour la conservation des fruits et des légumes.
    Au cours des années suivantes, le bâtiment sera loué à diverses entreprises spécialisées en vente de meubles, parmi lesquelles l’enseigne BUT.

    Le 05 septembre 1989, cet ancien entrepôt désaffecté est acheté par la toute jeune association Passerelle (créée en 1988 dans ce but et représentée par Serge Tanguy, son président-fondateur) pour y développer un ambitieux projet artistique.
    Passerelle, comme son nom l’indique, veut jeter des ponts entre les disciplines les plus diverses : cinéma, arts plastiques, vidéo, danse, théâtre, musique. Des particuliers-artistes, des associations qui cherchaient des salles et ateliers s’organisent, en marge du Centre culturel Le Quartz, nouvellement reconstruit sur les cendres du Palais des arts et de la culture (entièrement détruit par un incendie en 1981). Mais, en 1991, faute de moyens, l’association signe une convention de mise à disposition du lieu avec la Ville de Brest. Cette dernière intègre le bâtiment du 41, rue Charles Berthelot dans son Patrimoine Communal et, consciente des besoins éducatifs et culturels de la population, confie la gestion de ses locaux à l’association Passerelle dans le but de développer la création et la diffusion de l’art contemporain.

  • Durant 20 ans, l’association Passerelle a fait vivre le lieu, en organisant des expositions et de nombreux impromptus créatifs, des concerts (du rock à la musique improvisée), des expériences théâtrales et chorégraphiques, etc. en collaboration avec différentes structures culturelles locales, nationales et internationales.
    S’appuyant sur ce qu’elle donnait à voir, l’association a favorisé son rôle pédagogique en accueillant de nombreux enfants (scolaires et péri-scolaires), des étudiants, des groupes, et en favorisant les échanges avec les différents partenaires.

    En 2008, Passerelle a été labellisé «centre d’art contemporain» par le ministère de la Culture et de la Communication, devenant ainsi un des lieux de référence en France en termes de production et de diffusion de l’art contemporain.





    Qui sommes-nous ?

    L’équipe

     

    Directeur & curator

    Etienne Bernard
    contact@cac-passerelle.com

     

    Administration

    Laëtitia Bouteloup-Morvan
    administration@cac-passerelle.com

     

    Expositions

    Séverine Giordani
    exposition@cac-passerelle.com

     

    Communication & partenariats

    Emmanuelle Baleydier
    communication@cac-passerelle.com

     

    Publics

    Claire Laporte-Bruto

    publics@cac-passerelle.com

     

    Animation

    Clémence Talineau

    animation2@cac-passerelle.com

     

    Accueil & multimédia
     
    Jean-Christophe Deprez-Deperiers
    contact@cac-passerelle.com

     

    Production
     
    Jean-Christophe Primel
    production@cac-passerelle.com

     

    Maintenance & régie

    Tanguy Belbéoc’h
    technique@cac-passerelle.com

    Le Conseil d’administration
    Passerelle Centre d’art contemporain est géré depuis 1988 par une association d’amateurs d’arts engagés dans la vie de Brest et de sa région.

     

    Présidente

    Françoise Terret-Daniel

     

    Vice-président

    Yves Pailler

     

    Trésorier

    Yves Pagès

     

    Trésorier adjoint

    Franck Valentin-Lemèni

     

    Secrétaire

    Joëlle Le Saux

     

    Secrétaire adjoint

    René Gentric

     

    Ainsi que Bruno Chevillotte, Christine Finizio, Dominique Jézéquel, Jacqueline Nicolleau, Morwena Novion, le Président de BMO / Maire de la Ville de Brest ou son représentant, le Président du Conseil Régional de Bretagne ou son représentant, Pascal Aumasson, Directeur du musée des Beaux-arts de Brest, Yannick Lucéa, Directeur de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – site de Brest et Matthieu Banvillet, Directeur du Quartz – scène nationale de Brest.

     

     

    CONSULTER LES STATUTS





    Partenaires











    Les Passerelles


    Oufipo

    Oufipo c’est l’Ouvroir de Finistérités Potentielles. Une plateforme sonore locale ou « webradio locale », c’est selon. Oufipo vise à valoriser la vivacité culturelle du Finistère.
     
    Vous pouvez y entendre des enregistrements sonores de conférences réalisés dans nombres de structures du département, des entretiens menés avec des invités de passage dans ces structures (artistes, metteurs en scènes, scientifiques, photographes…), des portraits de Finistériens singuliers (personnalités politiques, agriculteurs, …) ou encore des documentaires tournés dans le Finistère.
     
    Oufipo et Passerelle Centre d’art contemporain travaillent ensemble à la production de contenus audio en augmentation des expositions présentées. Artistes et commissaires d’exposition poursuivent leurs expériences au micro d’Oufipo.

     

     

     

    > Retrouver tous les enregistrements réalisés à Passerelle Centre d’art contemporain en cliquant ici





    Astropolis

    Passerelle vers les musiques électroniques

     

    Centre névralgique d’Astropolis en hiver, Passerelle Centre d’art contemporain et son cadre voluptueux et lumineux, héberge les préludes de vos nuits électriques.

     

     

    JEUDI 22 JANVIER 2015, 19:30 – minuit

    PROJECTIONS

     

    DROWNED CITY
    2013, Grande-Bretagne, 50mn
    Andrea Gelardin et Faith Millin
    Première diffusion en France
    Prix du meilleur documentaire au London Independent Film Festival
    www.drownedcity.com

     

    PARIS / BERLIN, 20 YEARS OF UNDEGROUND TECHNO
    2012, France, 52mn
    Amélie Ravalec
    www.paris-berlin-20years.com

    gratuit

     

    VENDREDI 23 JANVIER 2015, 18:00 – 20:30

    ASTROCOCKTAIL
    IN SILENCIO

     

    À l’heure de l’apéro, Passerelle revêt sa tenue d’Astrococktail et invite trois des plus pétillants collectifs de l’Ouest, pour naviguer entre découvertes et expériences sonores, la tête sous le casque, pour une immersion dans l’univers de son choix. Silence, on danse !

     

    ÊTRE ASSIS OU DANSER (Rennes)
    UNDERCOVER (Brest)
    VOICELESS (Nantes)

    gratuit

     

    SAMEDI 24 JANVIER 2015, 15:00 – 20:00

    UNE APRÈS-MIDI
    À PASSERELLE

     

    Le samedi après-midi, Passerelle se veut colorée et généreuse, et héberge plusieurs hôtes festifs et ludiques.

     

    15:00
    «ZE CONCERT»avec KOGUMI

     

    16:30-17:30
    ASTROBOUM
    ATELIER RÉCRÉATIF
    COOKIDS ON THE FLOOR

     

    17:30-20:00
    ASTROCOCKTAIL 

    gratuit

     

    Tout le programme d’Astropolis l’Hiver 20.5 ici





    Longueurs d’ondes

    Passerelle vers les ondes radiophoniques

     

     

    Grands rendez-vous, rencontres, tables rondes, séances d’écoute, expériences sonores, concert, documentaire, fiction, journalisme, art sonore, la programmation de l’édition 2015 du festival Longueur d’ondes est à découvrir ici !

     

    SAMEDI 31 JANVIER 2015,
    14:00
    LIAISONS SONORES : MASHTEUIATSH/BREST

     

    Au croisement du théâtre, de la musique et de la poésie, Liaisons sonores est une performance radiophonique portée par Jean-Paul Quéinnec, titulaire de la Chaire de recherche Dramaturgie sonore au théâtre de l’UQAC – Université du Québec à Chicoutimi et du musicien et compositeur sonore Alain Mahé.
    Autre représentation à l’UBO le vendredi 30.01.2015, 13:00

     

     

     

    SAMEDI 31 JANVIER 2015,
    15:00-18:30
    *DUUU RADIO

     

    Depuis 2012, la webradio *DUUU Radio, créée par quatre jeunes artistes (Laëtitia Badaut Haussmann, Julie Béna, Simon Nicaise, Simon Ripoll-Hurier, rejoints par Loraine Baud et Antonio Contador en 2013), est un ensemble d’impulsion et d’échos, une somme variable d’unités radiophoniques mobiles, une plate-forme de rencontres et de discussions s’appuyant sur un panel d’émissions (feuilletons, entretiens, tables rondes).
    Cette constellation radiophonique dessine les contours d’une galaxie sonore plurielle et riche, à découvrir lors d’une séance d’écoute, suivie d’une discussion avec les acteurs de ce projet.

     

    *DUUU a installé son studio mobile à Passerelle à Brest pour une après-midi de programmation live et publique, le samedi 31 janvier dans le cadre de la 12e édition du festival Longueur d’ondes.
    Avec la participation de Laëtitia Badaut Haussmann, Etienne Bernard, Corentin Canesson, Gilles Davidas, Antoine Dorotte, Guillaume Pinard, Galaad Prigent, Shnell in Brest…

    Écouter (203:37)

     

     

     

     





    Penn ar Jazz

    Passerelle vers les musiques créatives

     

    Passerelle Centre d’art contemporain et Penn ar Jazz propose tout au long de l’année différents rendez-vous nutritifs pour les oreilles, le cœur et la tête !

     

    SAISON 2014/2015

     

    20.12.2014, 07.03 et 16.05.2015
    MUSIQUES ET TECHNOLOGIES, DES AVANTS GARDES AUX DANCE FLOORS
    Passerelle Centre d’art contemporain et Penn ar Jazz vous convient à un cycle de trois concerts-conférences autour des nouvelles musiques, des nouvelles technologies développées au 20ème et 21ème siècle.
    On ne saurait aborder la musique occidentale du 20ème siècle sans envisager les nombreuses avancées technologiques, principalement celles touchant à l’électricité, puis à l’électronique. L’enregistrement, à la fin du 19ème siècle, est le premier pas d’une véritable révolution.

    samedi 20.12.2014
    MUSIQUES ET TECHNOLOGIES, DES AVANTS GARDES AUX DANCE FLOORS

     

    11:00 – conférence
    GUILLAUME KOSMICKI
    On ne saurait aborder la musique occidentale du 20ème siècle sans envisager les nombreuses avancées technologiques, principalement celles touchant à l’électricité, puis à l’électronique. L’enregistrement, à la fin du 19ème siècle, est le premier pas d’une véritable révolution. La première conférence portera sur les débuts de l’enregistrement, les premiers studios, les premiers instruments électriques, le microphone… (de 1877 à 1945)
    Le conférencier Guillaume Kosmicky est musicologue, spécialiste du mouvement techno.

     

    12:45 – concert
    KRISTOF K.ROLL
    Les deux musiciens Carole Rieussec et J-Kristoff Camps fabriquent un «labyrinthe sonore à entrées multiples». L’ improvisation, ils s’y sont  engouffrés dans ce mouvement de l’électro-Impro, en improvisant sur dispositif électroacoustique, cherchant non pas à plagier l’instrument, mais à apporter le studio (et ses logiques) sur scène.

     

    14:00 – 17:00
    ATELIER KOGUMI
    En parallèle de ces trois conférences, nous avons souhaité ouvrir des ateliers de pratique autour de la lutherie électronique à destination des enfants.
    A l’aide d’enregistreurs, de microphones et d’une machine électronique étrange, la Kobox, les enfants manipuleront le son de leur voix dans tous les sens. Un laboratoire de bidouillage sonore, pédagogique et sensoriel qui va les surprendre !

    samedi 07.03.2015
    MUSIQUES ET TECHNOLOGIES, DES AVANTS GARDES AUX DANCE FLOORS

     

    11:00 – conférence
    GUILLAUME KOSMICKI
    Une histoire de la musique occidentale à travers les avancées technologiques, principalement celles touchant à l’électricité, puis à l’électronique. Après un focus sur l’enregistrement, cette 2ème conférence portera sur la musique concrète, l’électro-acoustique, l’arrivée des synthétiseurs et de l’electric jazz … de 1945 à 1980.

     

    12:45 – concert
    MARC BARON
    En regard de la conférence, Marc Baron présente ses Hidden Tapes. Une série de pièces électroacoustiques live focalisée sur le son concret, l’enregistrement de terrain et les aspects sonores de la bande magnétique. Diffusé en quadriphonie, le bruit de la bande analogique prend ici tout son sens dans l’amplification, la distorsion, la surimpression… Sans artifice, brut… il ressort quelque chose de beau de ces Hidden Tapes.

     

    14:00 – 17:00
    ATELIER KOGÜMI
    Cette 2è session se déroulera autour de la musique concrète. Au programme : enregistrement de sons en extérieur et en intérieur, transformation, puis diffusion en quadriphonie.
    Animé par Anatole Buttin.

    samedi 16.05.2015
    MUSIQUES ET TECHNOLOGIES, DES AVANTS GARDES AUX DANCE FLOORS

    Dans le cadre de la Nuit Européenne des Musées

     

    14:00 – 17:00
    ATELIER KOGÜMI
    atelier lutherie électronique pour enfants et ados (à partir de 6 ans)
    Pour ce 3ème rendez-vous, l’association lyonnaise qui a déjà fait  jouer et créer nos chères têtes blondes, sur les deux précédent rendez-vous cette saison, abordera « la boucle ». De la musique répétitive à la techno, à travers les jeux d’improvisation puis la construction d’un morceau … en vue d’un mini concert.

     

    18:00 – conférence
    GUILLAUME KOSMICKI

    Les technologies numériques ont une influence considérable sur le monde de la musique depuis le début des années 1980. Elles ont en 1er lieu modifié les pratiques des musiciens mais aussi encouragé l’apparition de nombreuses pistes stylistiques, tant dans le cadre des musiques savantes que des musiques populaires. Enfin, elles ont profondément transformé notre rapport à la musique.

     

    20:00 – concerts

    KAUMWALD
    Une musique hypnotique qui berce autant qu’elle secoue, sauvage, elle est propice au lâcher prise et à la transe. A la fois luxuriante et aride, instable et continue, elle oscille entre indus, drone, noise et techno.

    DUSTY CORNERS
    Cocktail prometteur de bass music teinté de pop, de jazz et de techno. Made in Brest.

    MPX
    Homme de l’ombre du collectif BR/ST, cet insatiable passionné est constamment à l’affut de perles de trésors cachés, qui sauront vous séduire.

    DJ 66
    Cet américain biberonné à la House Music est un amoureux de musique et de partage. Producteur et fin selector vous trouverez dans ses mix : groove, house, soulful, funk et techno, directement inspirés par les références dancefloor telles que Larry Levan, Franckie Knuckles ou François K.

     

     

     

    ATELIERS DE MUSIQUE ÉLECTRONIQUE
    destinés aux enfants à partir de 6 ans

     

    Ces ateliers ont pour but de sensibiliser le jeune public aux phénomènes sonores et musicaux par le biais de rencontres pédagogiques adaptées, où la découverte par la création, l’expérimentation et la manipulation du son à l’aide d’outils ludiques et performants mettent en lumière la créativité des enfants. Ces ateliers animés par Anatole Buttin, coordinateur pédagogique pour l’association Kogumi, permettent aux enfants et adolescents de voyager dans le temps et la musique par la pratique de « lutheries électroniques », des objets et instruments permettant la diffusion de sons électroniques.
    Au delà du plaisir de jouer ensemble, il s’agit de déterminer des objectifs d’apprentissages pour donner naissance à une curiosité du monde qui nous entoure.

     

    PROGRAMME :

    SAMEDI 20.12.2014
    La voix, ses transformations, entre microphone et enregistrement

    SAMEDI 07.03.2015
    Création autour de la musique concrète et diffusion autour de la quadriphonie

    SAMEDI 26.05.2015
    La boucle, de la musique répétitive à la techno

    Sur inscription
    Penn ar Jazz
    02.29.00.40.01
    communication@penn-ar-jazz.com
     
    > pour en savoir plus sur l’association Kogumi, cliquez ici

    > plus d’infos sur le site de Penn ar Jazz





    DañsFabrik

    Passerelle vers les performances chorégraphiées

     

    Pour sa quatrième édition, DañsFabrik se déploie sous le signe de la communauté. De ces communautés nouvelles qui jaillissent, enrichies de la circulation internationale des œuvres. Communauté d’artistes. De danseurs. De citoyens. Vivre ensemble. Danser ensemble

     

     

  •  

    EROCK de Jonathan Schatz
    dans le cadre de DañsFabrik – festival de Brest

    « eRock est une performance créée autour du projet Elephant_Rock pour le Centre d’art passerelle sous l’invitation de Matthieu Banvillet et Etienne Bernard. Cette performance s’articule autour de trois danseuses portant des masques créés par l’artiste plasticien Christopher Füllemann et la musique live du compositeur Antoine Chessex. C’est une expérience de danse archaïco-contemporaine, une tentative de s’approcher de la capacité du vivant à faire vivre, dans son corps, la nature d’un autre corps. Ce travail est celui d’une transformation, un déplacement où la conscience se trouve en posture d’actant-observateur à l’intérieur de ses propres métamorphoses. Dans ce travail, je poursuis mes recherches autour des formes de rituel et de transe et leurs inscriptions dans un contexte actuel. Afin de rompre avec les automatismes du danseur, je développe des méthodes de travail qui intègrent des protocoles de contraintes et d’immersions visant à accéder à des « états de consciences modifiés ».
    Traverser ce corps d’abîme qui ne livre à la perception de l’autre que son propre dessaisissement. Une invitation à devenir créature, cet être sub-humain qui appartient au règne des fermentations de l’imaginaire collectif. Bien entendu, le musée, ce lieu d’utopie, est propice à cette célébration et c’est bien vers ce désir de partage, d’émotion collective, que tend eRock. »

    Jonathan Schatz

     

    Chorégraphie : Joanathan Schatz
    Interprétation : Lynda Rahal, Clarisse Chanel et Marcela Santander Corvalàn
    Plasticien : Christopher Füllemann
    Compositeur : Antoine Chessex

     

    le samedi 28 février 2015, 18:30
    à Passerelle Centre d’art contemporain, Brest
    tarif : 8€ / PASS FESTIVAL

    > + d’infos

     

     

     

    HORS-NOS-MURS
    GALERIE DU QUARTZ

     

    AND AGAIN AND AGAIN AND AGAIN de Laëtitia Badaut Haussmann
    2012

    Vidéo HD
    5 min 35 s
    Production Dirty Business of Dreams + Soutien à la création de la Mairie de Paris + StudioLab / Ménagerie de Verre

     

    Le film And again and again and again accompagne l’acquisition persévérante de gestes élémentaires, tant chorégraphiques que cinématographiques. En gravitant autour du danseur, la caméra répond à sa pirouette incessante par un travelling circulaire, lui aussi perpétuel. L’étourdissement qui en résulte est réciproque, gagnant aussi bien le corps du danseur, que l’œil de la caméra. Petit à petit l’entraînement physique et optique cèdent à un épuisement proche de l’hypnose, que la présence du miroir ne fait qu’accroître. Il en va de l’endurance corporelle et mentale, car le danseur – juge et partie – ne peut jamais totalement voir dans le miroir plat, immobile et amnésique, le geste qu’il cherche à parfaire. La caméra sera cet outil de visualisation idéal : la « mise en orbite » de l’œil intérieur du danseur, la mémoire de son mouvement.

    Hélène Meisel

     

    Le film a été réalisé en 2012 dans le studio Balanchine de la Ménagerie de verre, avec la participation de Noé Soulier, danseur et chorégraphe.

     

    du 23 au 28 février 2015
    dans la Galerie du Quartz
    entrée libre et gratuite

    > + d’infos





    Le Quartz

  • Passerelle vers le théâtre expérimental

     

    BRANCUSI CONTRE ÉTATS-UNIS
    d’Eric Vigner

    En octobre 1926, Constantin Brancusi expédie à New York une vingtaine de sculptures en vue de préparer une exposition personnelle à la galerie Brummer. En arrivant à la douane, les œuvres sont saisies et taxées comme des marchandises, le statut d’œuvre d’art ne leur étant pas reconnu. Marcel Duchamp, ami de Constantin Brancusi, décide de réagir et mobilise alors un grand nombre de personnalités du monde de l’art. Ainsi s’ouvre en octobre 1927 le célèbre procès autour de la définition de l’œuvre d’art. Qu’est-ce qu’un artiste ? À quoi le reconnaît-on ? Qui est juge en la matière ? Qu’est-ce qui est beau ?…
    S’inspirant des minutes du procès, Eric Vigner crée Brancusi contre États-Unis en 1996 pour le 50e festival d’Avignon dans un lieu inédit, la salle du conclave du Palais des Papes. Aujourd’hui, il le reprend sous la forme d’une lecture-performance qui associe, aux côtés des acteurs, des personnalités du monde de l’art.
    Installé à Passerelle Centre d’art contemporain, ce dispositif nous plonge dans les passionnants débats, constructions d’idées et oppositions de langage entre critiques, artistes, historiens, avocats et marchands.  L’objet du litige : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?

     

    Adaptation, mise en scène et dispositif scénique : Éric Vigner
     
    Avec Hélène Babu, Bénédicte Cerutti, Jean-Charles Clichet
     
    Collaboration artistique : Jutta Johanna Weiss
    Lumière : Kelig Le Bars
    Son : John Kaced
     
    Production : CDDB-Théâtre de Lorient, Centre Dramatique National
    Création en juillet 1996 pour le 50ème Festival d’Avignon dans la salle du conclave du Palais des Papes
    Reprise en 1997 au Centre Pompidou pour l’inauguration de l’atelier Brancusi
    Reprise en 2013 au Musée d’art moderne de la Ville de Paris, en collaboration avec le CENTQUATRE

    Durée estimée : 1h

    du jeudi 19 au samedi 21 mars 2015
    à 19:00 et 21:00
    à Passerelle Centre d’art contemporain, Brest
    tarif : 12€ (carte+) / 18€ (carte) / 24€ (plein tarif)

    > Le Quartz Réservations 02 98 33 70 70





    Electr( )cution

    les rencontres des instruments acoustiques et de l’électronique

  •  

    Seconde édition d’un événement créé dans la continuité des rendez-vous initiés ces dernières années entre l’Ensemble Sillages et Passerelle Centre d’art contemporain.

    Le Festival présente durant quatre journées des œuvres de musiques mixtes assez peu diffusées en France. D’où viennent-elles ? où vont-elles? quel passé ? quelle postérité ?

    Karlheinz Stockhausen (1928-2007) et Jean-Claude Eloy (1938) interrogent la spatialisation du son, et ouvrent dans les années 60-70 un champ d’investigation immense. Jean-Luc Hervé (1960) met le son en mouvement à travers une multiplicité de sources sonores, Pierre Jodlowski (1971) est engagé dans un processus de création multimédia. Eloy, Hervé, Jodlowski accompagneront la présentation de leurs œuvres autour desquelles, durant quatre jours, nous découvrirons toute une nouvelle génération de compositeurs.Des concerts, des impromptus musicaux, des ateliers, des rencontres entre compositeurs, interprètes,professeurs, étudiants, public…, un brassage de toutes les sensibilités dans une atmosphère musicale

    CONCERT

     

    vendredi 27.03.2015, 19:30
    ELECTR( ) LIB’

     

    José Miguel Fernandez
    CRÉATION – 2015
    poèmes de Federico García Lorca
    comédienne et électronique

     

    Jean-Luc Hervé
    CRÉATION – 2015
    violon et dispositif acousmatique

     

    Pierre Jodlowski
    IN & OUT – 2004
    violon, violoncelle, électronique
    et vidéo

     

    Martin Matalon
    TRACES IX – 2014
    violoncelle et électronique

     

    Pierre Jodlowski
    ÉCLATS DE CIEL – 1995
    clarinette et électronique

     

    Jean-François Charles
    ELECTROCLARINET 1 – 2010
    clarinette et live electronics

     

    Julien Vincenot
    SILENT_DATA_CORRUPT – 2014
    saxophone alto et live computer

    CONCERT

     

    samedi 28.03.2015, 21:30
    ELECTR( ) SPATIAL

     

    Blaise Ubaldini
    IMPASSE -  2011
     clarinette et électronique
     

    Karlheinz Stockhausen
    PARADIES – 2007
    flûte et électronique

     

    Jean-Claude Eloy
    ERKOS -1990/1991
    (Chant, louange)
    avec Junko Ueda, soliste instrumentiste et vocaliste, avec parties électroacoustiques fixées multipistes et interactives

    ENSEMBLE SILLAGES
     
    Philippe Arrii-Blachette
    direction artistique
     
    Sophie Deshayes
    flûte
     
    Jean-François Charles
    clarinette
     
    Jean-Marc Fessard
    clarinette
     
    Céline Rivoal
    accordéon
     
    Stéphane Sordet
    saxophone
     
    Lyonel Schmit
    violon
     
    Ingrid Schoenlaub
    violoncelle
     
    Et
     
    Leonor Canales
    comédienne
     
    Junko Ueda
    voix et Satsuma-Biwa

     

    > autres évènements pendant le festival : programme

     

     

    du 26 au 29 mars 2015

    Tous les événements ont lieu à Passerelle, Centre d’art contemporain, Brest
     
    Renseignements : Ensemble Sillages
    60, rue du Château 29200 Brest
    Tél. 02 98 47 94 14
     
    Plein tarif : 8€
    Tarif réduit (adhérents, étudiants, demandeurs d’emploi, moins de 26 ans) : 5€
     
    > + d’infos











    Nous soutenir


    Adhésion

    Adhérer à l’Association Passerelle qui gère le centre d’art depuis 1988, c’est vous engager dans le développement de nos activités artistiques et leur diffusion auprès de tous les publics.
     
    En adhérant à l’Association Passerelle, vous recevrez régulièrement les informations sur les activités du centre d’art contemporain, les invitations aux vernissages et bénéficierez de l’accès libre aux expositions et visites guidées, d’un tarif réduit pour une personne accompagnante, d’un tarif préférentiel sur les publications et de l’accès libre aux expositions du Quartier Centre d’art contemporain de Quimper. L’adhésion à l’Association Passerelle est valable un an à dater de l’inscription.

     

    Tarifs des adhésions

    20 €    Individuelle plein tarif
    10 €    Individuelle tarif réduit (enfant, demandeur d’emploi, étudiant)
    30 €    Famille
    40 €    Écoles, associations…
    100 €  Entreprises, CE

     

    > DEVENIR ADHÉRENT DE L’ASSOCIATION PASSERELLE





    Mécénat

    Devenez mécène des Chantiers-résidence.
    Notre programme est sur la plateforme Culture Time de mécénat participatif.

    Passerelle Centre d’art contemporain et Documents d’Artistes Bretagne lancent un appel à mécénat participatif pour financer les Chantiers-Résidence, dispositif de professionnalisation des artistes émergents en Bretagne.

    Tout le monde peut participer à partir de 10€ et jusqu’à 500€ et plus. Pour vous remercier de votre don, vous bénéficiez d’un avantage fiscal de 66% prévu par la loi sur le mécénat, et de contreparties et d’avantages uniques.

    Faire un don est la marque de votre implication dans le développement de la création artistique en Bretagne.
     
    Exemples de dons
     
    Pour un don de                         Coût après déduction
             10 €                                        3,40 €
             50 €                                      17,00 €
           125 €                                      42,50 €
           250 €                                      85,00 €
           500 €                                    170,00 €
     


      

     

     

    informations
    Emmanuelle Baleydier, Communication & partenariats
    T. 02 98 43 34 95
    communication@cac-passerelle.com

     











    Publications














    Archives




    B

    M

    Z















    Privatisation


    Quatre espaces pour vos évènements

    Salle de Conférence

  • Passerelle Centre d’art contemporain vous propose quatre espaces pour organiser vos événements au cœur d’une destination culturelle unique.
    Vos événements peuvent être conçus en harmonie avec la programmation artistique du moment et faire l’objet d’une collaboration de l’équipe d’accueil des publics pour des souvenirs inoubliables.

    Les espaces de Passerelle sont équipés de matériels adaptés a tout type d’événement, notamment une salle de conférence et de séminaire munie d’un système de projection vidéo.

     

    Astropolis#19 dans le Patio

  • Le Patio et sa Mezzanine, la Salle de Conférence, le Quai et les Salles de l’Etage, sont quatre espaces avec de multiples combinaisons qui peuvent accueillir votre public.

    Ils sont modulables et adaptés à tout type d’événement : lancement de produit, séminaire d’entreprise, soirée de gala, cocktail, concert, défilé de mode, séance photo, tournage de film ou de spot publicitaire…

     

    La Salle de Conférence
    capacité 30 personnes

    Située au rez-de-chaussée à proximité immédiate des expositions, elle est équipée d’un système de projection vidéo. Cette salle de 130 m2 offre deux espaces pour accueillir réunions, séminaires ou cocktails

     

    Le Patio et la Mezzanine
    capacité 300 personnes

    Architecture fascinante avec 15 mètres sous verrière, le Patio offre une surface en rez-de-chaussée de 350 m2 et de 120 m2 en mezzanine.

     

     

     

     

    Informations et réservations
    Laëtitia Bouteloup-Morvan
    tél. 02 98 43 34 95
    administration@cac-passerelle.com

    Le Quai
    capacité 200 personnes

    Cet espace d’exposition de 380 m2 est idéal pour accueillir un dîner. Ouvert sur le Patio, les deux sont facilement conciliables.

     

    Les Salles de l’Etage
    capacité 300 personnes

    Ces espaces d’une surface totale de 370 m2 sont desservis par la mezzanine du Patio. Fermés, ils peuvent être aisément obscurcis pour une projection à grande échelle selon vos besoins.

     

     

    Salles de l'Etage








  • Informations pratiques

    41, rue Charles Berthelot
    F – 29200 Brest
    +33 (0)2 98 43 34 95
    fax. +33 (0)2 98 43 29 67

    contact@cac-passerelle.com

     

    ACCÈS
    Tram A – Saint-Matin ou Octroi
    Bus ligne 7 – Kerigonan

     

    HORAIRES D’OUVERTURES

    ouvert le mardi de 14h à 20h et du mercredi au samedi de 14h à 18h30
    fermé dimanches, lundis et jours fériés

     

    TARIFS ET CONDITIONS

    plein tarif : 3 €
    visites guidées & rencontres : 4 €
    regards croisés : gratuit

     

    Gratuité sur présentation de justificatif : adhérents, scolaires individuels, étudiants, demandeurs d’emploi, membres de C-E-A, de l’AICA et adhérents au Quartier, Centre d’art contemporain de Quimper

     

    Accès libre à tous le premier mardi du mois

     

    TARIFS DES ADHÉSIONS

    particulier : 20 €
    famille : 30 €
    enfant, étudiant, demandeur d’emploi : 10 €
    école, association, centre de loisirs, autre structure : 40 €

     

     

    > GRILLE TARIFAIRE 2014-2015

    NEWSLETTER

    Vous êtes un particulier et vous souhaitez être tenu informé de notre programmation et nos évènements, recevoir nos invitations aux vernissages, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter mensuelle

    INFORMATIONS PÉDAGOGIQUES

    Vous êtes enseignant et vous souhaitez recevoir les informations relatives à nos actions pédagogiques ainsi que nos documents d’accompagnement spécialement développés pour vos élèves au plus proche des programmes officiels, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter pédagogique trimestrielle

    PRESSE

    Vous êtes journaliste et vous souhaitez être tenu informé de notre programmation et nos évènements, recevoir nos dossiers de presse, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter presse

     

    > DOSSIER DE PRESSE PRINTEMPS 2015

     

     

    Informations et demande de visuels

    Communication & partenariats

    Emmanuelle Baleydier
    communication@cac-passerelle.com

    GRAPHISME

     

    En 2013, Frédéric Teschner Studio est missionné pour faire évoluer les outils de communication, l’identité et la charte visuelle afin de valoriser au mieux les nouvelles actions engagées par le Centre d’art.

     

    Pour le développement du site internet, il s’associe à Benoit Bohnké.

     

     

    Pensé comme un véritable projet artistique inscrit dans la dynamique programmatique du Centre d’art, la proposition de Frédéric Teschner Studio constitue une création en perpétuelle évolution et renouvellement engagée dans la vie de Passerelle.