Expositions


Emmanuelle Huynh & Jocelyn Cottencin

A taxi driver, an architect and the High Line

06.02.2016 – 30.04
2016

Emmanuelle Huynh & Jocelyn Cottencin, A taxi driver, an architect and the High Line - Passerelle Centre d'art contemporain © photo: Aurélien Mole, 2016

  • A taxi driver, an architect and the High Line est une trilogie filmée. C’est un portrait de la ville de New York à travers trois caractères et leurs relations à l’espace et l’architecture. Les deux premiers personnages sont humains (Phil Moore est chauffeur de taxi ; Rick Bell est architecte), le troisième est un monument : la High Line. Coulée de verdure au cœur de la cité, la High Line est métaphoriquement considérée comme une personne qui traverse la ville, la révèle et provoque la rencontre entre individus et récits.

    Les films rassemblent mémoires physiques, histoires intimes et espaces. Chacun d’entre-eux évolue entre fiction, documentaire, performance et poésie. Le projet est avant tout un dialogue avec chacun des protagonistes, une recherche à travers leur mémoire physique et leur histoire personnelle. Des gestes, des mouvements, des trajets sont identifiés et déployés dans la ville. Ils peuvent être replacés dans leur contexte d’origine comme déplacés. En contrepoint, le regard porté sur New York s’intéresse aux activités quotidiennes, aux gestes liés au travail, au rythme de la ville.

    A taxi driver, an architect and the High Line est aussi une aventure artistique partagée par une chorégraphe et un artiste contemporain dans laquelle chacun questionne en permanence le champ de l’autre. Le geste dansé, aussi discret et intime soit-il, est l’outil d’expérimentation et de définition de l’urbanité. L’espace et la temporalité de l’installation vidéo en deviennent alors le support pour être à leur tour remis en jeu dans la performance chorégraphique.

     

    Production : Compagnie Mùa
    Coproduction : Les Services culturels de l’Ambassade de France à New York. Le Quartz – Scène nationale de Brest. Passerelle Centre d’art contemporain, Brest.

    Remerciements : The AIA New York, the Center for Architecture in New York, the MOMA PS1, the Queens Museum, le Musée de la Danse – Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne, La Criée centre d’art contemporain de Rennes, Xavier Leroy, Ben Evans et Esther Welger-Barboza.

    Une performance chorégraphique d’Emmanuelle Huynh et Jocelyn Cottencin viendra activer l’exposition les 4 et 5 mars 2016 dans le cadre de DañsFabrik – festival de Brest.





    Jorge Pedro Nuñez

    Every dodo is not a tree

    06.02.2016 – 30.04
    2016

    Jorge Pedro Nuñez, Every dodo is not a tree - Passerelle Centre d'art contemporain © photo: Aurélien Mole, 2016

  • Jorge Pedro Nuñez propose une installation totale, rationnelle et rationnalisée, équilibrée, organisée qui neutralise l’espace ouvertement industriel du centre d’art contemporain. En jargon de l’art, moderniste. Et c’est en effet dans le fonctionnalisme occidental fondateur d’un vingtième siècle conquérant aussi bien que dans son pendant esthétique sud-américain que Jorge Pedro Nuñez puise les moteurs et ressorts de sa pratique profondément référencée. Il apparaît évident, quand on entre dans son exposition à Passerelle, que l’artiste maîtrise parfaitement l’histoire de l’art qui l’a précédé et se permet volontiers d’en user et abuser, avec l’humour et l’irrévérence qui le caractérise.

    Dans une tradition proprement latino américaine, sa démarche est empreinte d’un certain syncrétisme ou tropicalisme. Elle procède du mélange d’influences, de la collusion des univers et des registres. Jeux de combinaison de matières ou d’objets glanés, ses sculptures sont à lire comme autant de poèmes à l’intransigeance manufacturée. Quelque part entre le salon bourgeois et le hall de banque, l’installation dessine un univers élégant et concret, fait de plaques métalliques montées sur châssis, de moquette géométrique et de sculptures constructivistes dont émane une magie étrange. Jusque dans son titre « Every dodo is not a tree » qui évoque, certes un arbre, mais avant tout un oiseau, victime emblématique de l’impérialisme européen, désormais devenu légendaire.

    Sans le définir comme un artiste militant, car ce n’est pas là que se joue le travail, il n’est pas faux de voir dans ce travail une critique post-coloniale aussi brute de décoffrage fusse-t-elle. Au mur, dans ces toiles métalliques sont incrustées de petits disques. En s’approchant, on s’aperçoit qu’il s’agit de boites de conserve. Au delà de l’anecdote, celles-ci sont vues ici comme l’expression pure d’une globalisation aujourd’hui responsable des maux du monde et surtout de son sud. Il en est de même, dans la sculpture Clouzot-Beckett (Picnic), 2015, un écran diffuse une boucle extraite du Salaire de la Peur de Clouzot qui décrivait en 1953 les conditions dantesques de l’extraction du pétrole au Vénézuela.





    Francis Raynaud

    La mer vineuse

    06.02.2016 – 30.04
    2016

    Francis Raynaud, La mer vineuse - Passerelle Centre d'art contemporain © photo: Aurélien Mole, 2016

  • Les flots que navigue Francis Raynaud seraient de vin, donc. La mer vineuse du jeune artiste est une invitation à l’ivresse, ce voyage solitaire en eaux troubles. Et c’est bien une odyssée joyeuse éthylique, heureusement confuse, que postule l’accrochage hirsute et généreux de l’exposition. On plonge, en effet, dans un malstrom référentiel et sémiotique dans lequel se conjuguent, s’égarent et se confrontent des formes aussi hétéroclites : une cuve de récupération des eaux de pluie rehaussée d’une forme de cuivre, un triclinium antique bizarrement haut sur pattes ou encore une toile d’araignée en tôle découpée.

    L’exposition est une plongée dans la matière au sens littéral du terme, dans le travail de sculpture car Francis Raynaud revendique bien une posture de l’artiste touche-à-tout engagé, dans son corps et dans ses tripes, dans le geste qui fait forme. Pourtant, cette dernière est toujours mise en jeu dans un univers symbolique qui fonde un récit, résolument intime et ostensiblement viscéral. Il y a, ainsi, quelque chose d’attendrissant, qui fait sourire chez Francis Raynaud mais on s’aperçoit bien vite que le voyage auquel l’artiste nous convie est bien plus périlleux qu’il n’y paraît de prime abord. De là à le taxer de machiavélisme, il n’y a qu’un pas.

    Et l’exposition de se dérouler comme une tragédie classique où protagonistes et décors s’engagent dans une danse hasardeuse. Ces œuvres iconoclastes deviennent poèmes-objets à l’apparente simplicité qui, dans leur multiplication goulue, construisent une complexité jubilatoire, une ivresse.

     

    Dans le cadre des Chantiers-résidence, dispositif de soutien aux artistes émergents en Bretagne méné par Passerelle Centre d’art contemporain et Documents d’Artistes Bretagne.
    www.leschantiers-residence.com








  • Événements


    05.02.2016
    18:00

    vernissage des expositions

     
    EMMANUELLE HUYNH & JOCELYN COTTENCIN
    A taxi driver, an architect and the High Line

    JORGE PEDRO NUÑEZ
     Every dodo is not a tree

    FRANCIS RAYNAUD
    La mer vineuse

    BINELDE HYRCAN
    Cambeck

     

    +

    SAMEDI 06.02.2016
    14:00

    RENCONTRE AVEC LES ARTISTES FACE AUX ŒUVRES

     

    +

    SAMEDI 06.02.2016
    16:30

    VISITE-ATELIER EN FAMILLE
    pour les enfants de 3 à 5 ans accompagnés d’un parent

     

     

    09.02.2016
    12.02.2016
    14:00
    17:00

    les Petites Fabriques

     

    ATELIER POUR LES ENFANTS DE 6 À 12 ANS

     

    Quatre après-midi durant, les enfants sont invités à bâtir une ville faite de papiers pliés, de sculptures et de rêves. Signalétique, transports,mobiliers, logements, etc seront observés et transformés : une ville pensée par les enfants pour les enfants, les chats et les gouttes de pluie.


    60€ les 4 jours + 10€ d’adhésion annuelle à l’association

    25.02.2016
    18:00

    Discussions avec François Aubart

     

    LAISSEZ-VOUS SÉDUIRE PAR LE SEX APPEAL DE L’INORGANIQUE

    4/4 Scènes et acteurs

     

    Alimentées par des commandes de textes faites à plusieurs auteurs, ces rencontres seront moins des synthèses que des moments de présentation d’une recherche en cours qui permettront de déplier une réflexion autour du fétichisme et des relations que nous avons avec les objets.

    Tarifs: 4€ / gratuit pour les adhérents et les étudiants








  • Hors Les Murs









  • Publics


    Publics adultes

    Le service des publics propose, tout au long de l’année, des actions de médiation (visites commentées, rencontres, conférences) pour les adultes, adhérents ou particuliers, conçues comme des moments privilégiés d’échange, de discussion autour des œuvres ou des thématiques abordées dans les expositions. Les œuvres sont au cœur des actions qui visent, par l’échange, à l’élaboration d’une pensée critique et constructive, une réception sensible et contextuelle, une appropriation riche et évolutive de la part des différents publics.

    Les visites commentées des expositions
    ont lieu chaque 1er et 3ème samedi du mois, tout au long de l’année. Ces visites sont conçues comme des moments de découverte des expositions dans l’échange. Des visites de groupes sont effectuées sur réservation, reprenant la même formule.

     

    Les rencontres avec les artistes
    sont des moments privilégiés de discussion entre les publics et les créateurs. Les artistes y présentent leur travail en cours de montage, pendant le vernissage ou à un moment adéquat.

    Les regards croisés
    proposent, un même soir, de confronter deux œuvres (ou expositions) présentées conjointement à Passerelle Centre d’art contemporain, au musée des Beaux-Arts de Brest ou à l’artothèque du musée des Beaux-Arts de Brest. Ce rendez-vous bimestriel, construit sur des rapprochements thématiques, permet de faire entrer en résonance diverses pratiques artistiques, pour mieux saisir l’art d’hier et d’aujourd’hui.

     

    les rendez-vous

     

    Rencontre avec les artistes face aux œuvres
    samedi 06.02.2016, 14:00
    suivi d’un atelier en famille à 16:30

     

    visites commentées

    20.02.2016, 15:00
    05.03.2016, 15:00
    19.03.2015, 15:00
    02.04.2016,15:00
    16.04.2016, 15:00


     

     

     

     

     

    informations et réservations

     

    Thibault Brébant
    chargé des Publics
    T. 02 98 43 34 95
    publics@cac-passerelle.com

     





    Passerelle le mardi

    Les membres de l’association Passerelle proposent des lectures décalées de l’art contemporain.

     

    le 29.09.2015
    18:30

     

    CONFÉRENCE

    par Etienne Bernard,
    Directeur de Passerelle Centre d’art contemporain

     

    AMERICA DESERTA,
    LE PAYSAGE ALTÉRÉ AUX ÉTATS-UNIS

     

    Passerelle, le Mardi invite Etienne Bernard, directeur du centre d’art à partager avec le public son sujet de recherche universitaire sur la photographie de paysage aux États-Unis.

    America Deserta est la condition esthétique d’un territoire dit « altéré » par l’Homme. C’est un lieu de projection, théâtre d’une expérience humaine particulière aux États-Unis, celle de la conquête puis de la colonisation du territoire et de son exploitation vernaculaire. Ce postulat deviendra celui d’une école photographique du milieu des années 1970 qui regroupait notamment Robert Adams, Lewis Baltz, Bernd & Hilla Becher, Franck Gohlke ou Stephen Shore.

    En opposition directe et frontale à l’idéalisme transcendentaliste historique américain, ces artistes s’imposèrent en révisionnistes du paysage et entreprirent d’en opérer une relecture critique.

     

     

     

    le 01.12.2015
    18:30

     

    CONFÉRENCE
    par René Gentric

     

    ABY WARBURG,
    IMAGE-FANTOME DANS L’HISTOIRE POSITIVE DES ARTS

     

    Aby Warburg (1866-1929) occupe une place singulière parmi les historiens d’art. S’il travaille essentiellement sur la culture figurative occidentale, il découvre des schémas expressifs transhistoriques, des survivances expressives, qui l’amènent à penser une psychologie et une anthropologie artistique dont l’élaboration demande une histoire de l’art ouverte à toutes les autres sciences humaines.

    Cette histoire transdisciplinaire conjugue une érudition extrême et une pratique guidée par les intuitions de Warburg sur le sens des gestes corporels. L’examen des œuvres n’a plus pour but d’étudier leur signification propre comme l’iconologie le fit avant et après lui, mais d’entrer dans l’horizon de monde d’un artiste et d’un moment de la culture. Cette science de la culture qu’il recherche, suppose un monde de tensions, de violence, de désirs, que l’art exprime et parfois conjure – de ces forces permanentes mais toujours reconfigurées dans le temps, l’Atlas Mnemosyne tentera d’en donner un tableau.

    Devant l’ampleur et la complexité du travail d’ Aby Warburg, nous nous limiterons pour cette fois à une présentation de l’œuvre.

     
     

     

    le 02.02.2016
    18:30

     

    CONFÉRENCE
    par Audren Le Coz

     

    LES REFUS DES IMAGES : LES ICÔNES ENTRE ICONOCLASME ET MODERNITÉ

      

    Le monde byzantin a proposé l’un des plus importants débats sur la fonction de l’image. Les icônes, fenêtres sur le divin, méritent notre attention, notamment pour leurs refus. Au pluriel, car le refus des images, c’est d’une part l’iconoclasme : problème théologique et anthropologique aux implications profondes, jusqu’à nos jours. Mais le refus des images, c’est aussi ce que refusent les icônes : refus du naturalisme au profit du symbolique, refus de la ressemblance extérieure au profit de l’intériorité, refus du spectateur au profit du participant. L’art byzantin ouvre la possibilité d’un rapport différent à l’image, une approche spirituelle, paradoxale, libératrice, que (re)découvrent les avant-gardes au début du XXe siècle. Matisse, Kandinsky, Malevitch reconnaissent tous trois leur dette envers les icônes. Une Byzance avant-gardiste ? La question serait pour le moins… iconoclaste.

    .





    Discussions par François Aubart

    Laissez-vous séduire par le sex appeal de l’inorganique

    un cycle proposé par François Aubart

     

    Alimentées par des commandes de textes faites à plusieurs auteurs, ces rencontres seront moins des synthèses que des moments de présentation d’une recherche en cours qui permettront de déplier une réflexion autour du fétichisme et des relations que nous avons avec les objets.

    En effet, avec l’expansion de l’industrie, dès la fin du XIXème siècle, naissent de nouvelles façons de produire des objets et s’instaure de nouveaux rapports à eux. L’invention du terme fétiche marque le début d’une histoire où les objets acquièrent une sorte de personnalité.

    Aujourd’hui, les objets qui nous entourent nous semblent parfois avoir une vie qui leur est propre. Elle a commencé lorsqu’on leur a confié la mission d’assouvir nos désirs. Ainsi, cette existence autonome que prennent les objets, c’est nous qui la produisons, parce qu’elle est alimentée par les pulsions humaines.

    Les modalités de ces mises en mouvements, issues d’un échange constant et réciproque entre inorganique et sentiments ont été analysés par de nombreux auteurs et artistes. Ce sont ces divers directions et mouvements contradictoires qui seront effleurés au cours de ces conférences.

     

    François Aubart est critique d’art et commissaire d’exposition. Il a publié des textes dans les revues May, Flash Art, Art Press, Art 21, 2.0.1, 02, 04 ainsi que dans plusieurs ouvrages monographiques. Il enseigne l’histoire de l’art à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon.

    Rendez-vous

     

    26.09.2015, 15:00 L’écriture de l’industrie

    12.11.2015, 18:00 Ils sont vivants !

    10.12.2015, 18:00 Mind Control

    25.02.2016, 18:00 Scènes et acteurs





    Jeunes publics

    Le service des publics propose, tout au long de l’année, des actions éducatives et ludiques pour permettre aux enfants de 6 à 12 ans de découvrir dans l’échange et l’activité, les tendances les plus actuelles de l’art, de développer des expériences nouvelles et de s’initier aux techniques d’aujourd’hui.

  • L’Atelier du Mercredi
    Destiné aux explorateurs de 6 à 12 ans, cet atelier propose une traversée d’un an dans les eaux troubles et joyeuses de l’art d’aujourd’hui.

    Chaque mercredi, nous partons à la rencontre d’artistes-crocodiles, d’œuvres mirages et autres trésors pour les yeux. Nous emportons nos découvertes dans l’atelier devenu une île où tout est à réinventer.
    Pratique plurielle du dessin, manipulation d’images et de sons, création d’objets… En fin d’année, un journal de bord vidéo relatera nos aventures à ceux restés à quai.

     

    rendez-vous
    le mercredi de 14:00 à 15:30 (hors vacances scolaires)
    160 € l’année + 10 € d’adhésion annuelle à l’association Passerelle

     

     

    Les Visites-Ateliers en Famille
    Deux samedis par mois, les petits curieux de 3 à 5 ans et leurs parents sont invités à partager un temps d’éveil créatif et de découverte d’œuvres.
    Après un goûter dans le Patio du centre d’art, un médiateur jeune public vous propose un parcours sensoriel et ludique au cœur des expositions.

     

    rendez-vous
    1er et 3ème samedi du mois de 16h30 à 17h30 (hors période de montage)
    2 € pour les enfants / gratuit pour les accompagnateurs.
    Inscription recommandée

    Les Petites Fabriques

    Triste nouvelle, l’école est bel et bien fermée pour les vacances ! Heureusement, le centre d’art ouvre les portes des Petites Fabriques, le rendez-vous incontournable des amateurs d’art et de confiture.
    Quatre après-midi durant, nous bâtirons une ville faite de papiers pliés, de sculptures et de rêves.
     
    Tout ce qui fait la ville (signalétique, transports, mobiliers, logements…) sera observé et transformé : une ville pensée par les enfants pour les enfants, les chats et les gouttes de pluie.
    A l’aide d’un trucage gros comme une maison, nous inviterons curieuses et curieux à déambuler dans ce décor, courir, danser, flâner.

     

    prochains rendez-vous
    du mardi 09 au vendredi 12.02.2016
    du mardi 05 au vendredi 08.04.2016

    60 € /4 jours + 10 € d’adhésion annuelle à l’association Passerelle
    tarif dégressif pour les enfants d’une même famille (45 € pour le 2nd enfant).

    Les rendez-vous

     

    les Petites Fabriques
    pendant les vacances scolaires
    du mardi 09 au vendredi 12.02.2016, 14:00-17:00

    > télécharger le flyer au format .pdf

     

     

    visite-atelier en famille
    samedi 06.02.2016, 16:30
    samedi 20.02.2016, 16:30

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    informations et réservations
    Thibault Brébant
    chargé des Publics
    T. 02 98 43 34 95
    publics@cac-passerelle.com
     





    Actions éducatives

  • Le service des publics de Passerelle Centre d’art contemporain propose différents formats d’actions en direction des établissements scolaires (de la maternelle à l’Université), des structures associatives, d’éducation populaire et de loisirs afin que chacun puissent découvrir les pratiques artistiques et les œuvres exposées.
     
    Afin de préparer au mieux les visites, des outils sont à la disposition des enseignants et des animateurs. Les visites préparatoires, le fichier d’accompagnement ou les zones d’augmentations sont conçus comme des aides à la découverte de l’art contemporain. Ils permettent de mener en amont d’un projet ou d’une visite, une réflexion sur les expositions et axes de travail possibles.

    Les dossiers pédagogiques
    Entrer dans une exposition, c’est entrer dans un monde.
    Afin de préparer ou prolonger votre visite, ce document propose des temps d’échanges et de pratiques simples à mettre en oeuvre. Les élèves sont invités à développer un savoir fondé sur l’observation de situations concrètes et le partage de leurs propres sensations. Les notions abordées sont augmentées d’un peu d’histoire et de quelques références.

     

    Les visites préparatoires
    s’adressent prioritairement aux enseignants, animateurs ou responsables de groupes constitués (écoles, associations, centres de loisirs…) qui souhaitent préparer une visite ou l’accompagner d’un projet pédagogique ou éducatif spécifique. Ces rendez-vous sont proposés afin de préparer au préalable la venue d’un groupe et sa visite de l’exposition.

     

    Les visites commentées des expositions
    permettent, au-delà du simple commentaire d’œuvres, de créer un dialogue avec les jeunes publics autour des questions soulevées par les pratiques artistiques contemporaines, les courants de l’art actuel et de pouvoir se positionner par rapport aux œuvres : les regarder, les décrire, les analyser…

     

    Les visites-ateliers
    permettent de prolonger la visite des expositions en s’appropriant leurs modes et leurs processus artistiques et en créant des situations de réflexion et de production pour identifier les intentions et les temps de création d’une œuvre. Ces ateliers concrétisent, par des propositions de travail individuel et collectif, la mise en pratique des notions développées durant la visite des expositions.

     

    Les TAPS/temps d’activité périscolaire
    Depuis Septembre 2013, dans le cadre de la réforme sur les rythmes scolaires de la Ville de Brest et en partenariat avec le PL Guérin ( quartier St Martin), Passerelle Centre d’art contemporain accueille chaque semaine des petits groupes d’enfants. Ces derniers découvrent aux travers d’ateliers de pratiques les différentes phases du Centre d’art contemporain, les œuvres comme les artistes.

    Les Animations de la Ville de Brest / aide aux projets des écoles
    Proposés sur un éventail de 12h durant l’année scolaire 2014-2015, le dispositif consiste en une articulation de visites d’expositions et d’ateliers de pratique plastique relayant les réflexions développées par les expositions.
    Un second projet est proposé sous la forme d’un parcours-découverte des arts visuels sur Brest en partenariat avec Le CAP, Côte Ouest, Le Musée des Beaux-Arts et l’Artothèque de Brest. Il donne lieu à deux visites-ateliers au Centre d’art.

     

    Les petits contes…
    En partenariat avec la Médiathèque de St Martin de Brest, nous proposerons quelques rendez-vous contés en 2014- 2015 autour des œuvres des expositions en cours. 

     

    Jumelage avec le Collège François Collobert de Pont de Buis
    En collaboration avec l’Inspection Académique et le Conseil Général du Finistère, le jumelage est un partenariat privilégié entre le Centre d’art et l’établissement scolaire. Inscrit dans la durée, il fonctionne sur le principe d’un « aller-retour » entre les deux structures et réunit ateliers, rencontre avec les artistes, visites d’expositions, etc.

    Corentin Canesson, artiste en résidence dans le cadre des Chantiers, a été le premier artiste à intervenir dans le cadre du jumelage entre le collège François Collobert de Pont-de-Buis et Passerelle, Centre d’art contemporain, Brest. Durant le mois de décembre 2014, il a effectué trois séances de pratique artistique de trois heures auprès des élèves de 6ème. A la suite de ces séances, une présentation des travaux des élèves a été organisée dans le collège.

     

    Résidence d’artiste au Collège Louis Hémon de Pleyben
    L’artiste Stéfan Tulépo a été en résidence au Collège Louis Hémon au mois de novembre 2014. Ce moment privilégié de contact avec la création s’est articulé autour d’un ensemble d’approches sensibles, une diversification des entrées permettant aux jeunes d’aborder l’art sur un mode nouveau.
    Des visites d’expositions sont également organisées au Centre d’art en 2014-2015.

    Les Rendez-vous

     

    Visites préparatoires destinées aux enseignants :

    mardi 23.02.2016, 18:00
    mercredi 24.02.2016, 15:00

     

     

    Dossiers pédagogiques destinés aux primaires et collèges

    Dossier pédagogique d’Emmanuelle Huynh et Jocelyn Cottencin

    Dossier pédagogique Jorge Pedro Nuñez

     

     

     

    Dossiers pédagogiques destinés aux lycées et études supérieures

    Reader d’Emmanuelle Huynh et Jocelyn Cottencin

    Reader de Jorge Pedro Nuñez

    Reader de Francis Raynaud

     

     

     

     

    Informations et réservations
     

    Thibault Brébant
    chargé des Publics
    T. 02 98 43 34 95
    publics@cac-passerelle.com

     





    Maison d’arrêt de Brest

    Passerelle Centre d’art contemporain Brest constitue un outil de proximité par le prisme duquel chacun est invité à découvrir la création artistique contemporaine en bénéficiant d’un accompagnement adapté et professionnel.

    La politique en direction des publics menée par le Centre d’art se décline en trois pôles (médiation, éducation artistique et culturelle et accompagnement dans la démarche de professionnalisation) interdépendants au sein desquels un certain nombre de dispositifs sont mis en place.

    En accord avec ses missions éducatives à destination des publics empêchés, le service des publics de Passerelle Centre d’art contemporain a mis en place un projet d’initiation à l’art contemporain en direction des détenu(e)s de la Maison d’arrêt de Brest, en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement du Finistère et la Maison d’arrêt.

     

    PROGRAMME HORS LES MURS

    Inauguration d’une fresque dans la salle de spectacle de la Maison d’arrêt de Brest


    Un groupe de neuf détenus réalisent avec Guillaume Pellay, artiste invité par passerelle Centre d’art contemporain, une fresque pérenne de 25 m² dans la salle de spectacle commune de la Maison d’arrêt.

    INAUGURATION
    le jeudi 26 novembre 2015 à 14:00
     
    ÉLABORATION DE LA FRESQUE
    du 16 au 24 novembre 2015





    Zones d’augmentation

    Les Zones d’augmentation sont la première interface de médiation du Centre d’art, déployées à la fois dans l’espace et sur le site Internet.

    Pensées par le service des publics, elles sont dédiées à la présentation de matériel artistique et documentaire pour poursuivre et mettre en perspective les questionnements abordés par les propositions artistiques exposées. Leurs contenus sont déterminés en discussion avec les artistes invités.

    Dans le Patio, elles sont un espace convivial qui permet au public de boire un café en lisant la presse et la documentation sur les expositions.

    Sur ce site Internet, les Zones d’augmentation réunissent des contenus textes, vidéos et images pour préparer votre visite ou la poursuivre.

     

     








  • Les Chantiers


    Les Chantiers-Résidence

  • Au sortir des études, il est souvent difficile pour un jeune artiste de poursuivre sa pratique, sans moyens, sans atelier et sans accompagnement artistique et critique.
    Passerelle Centre d’art contemporain, Brest et Documents d’Artistes Bretagne mettent leurs compétences et expériences en synergie au service de la résidence Les CHANTIERS, dispositif de soutien aux artistes émergents en Bretagne.

    Les CHANTIERS accueillent ainsi chaque année deux artistes récemment diplômés vivant et travaillant sur le territoire de la Région Bretagne pour mener à bien un projet, accompagnés d’acteurs professionnels dans toutes les étapes de son élaboration.
    À l’issue de 3 mois de résidence, le projet fait l’objet d’une exposition personnelle à Passerelle Centre d’art contemporain, Brest.

    Un site internet dédié au programme, mis en œuvre par Documents d’Artistes Bretagne, rend compte de la résidence et des étapes de conception et de réalisation du projet.

     

    En 2013-2014, les Chantiers ont accueilli les artistes :
    François Feutrie
    et Stéfan Tulépo
    Critique invité : Paul Bernard

     

    En 2014-2015, les Chantiers ont accueilli les artistes :
    Corentin Canesson
    et Guillaume Pellay
    Critique invitée : Julie Portier  

     

    En 2015-2016, les Chantiers vont accueillir les artistes :
    Francis Raynaud (en résidence de novembre 2015 à janvier 2016)
    et Anita Gauran (en résidence de mars à mai 2016).

    La décision a été prise le 10 juin 2015 à Brest par les membres du jury :
    Franck Balland, critique d’art et chargé de la programmation Hors les murs sur Parc Saint-Léger ;
    Babeth Rambault, artiste ;
    Joachim Hamou, artiste ;
    Etienne Bernard, directeur de Passerelle Centre d’art contemporain ;
    Christine Finizio, directrice de Documents d’Artistes Bretagne.

     

    > plus d’informations sur le site Les CHANTIERS-RESIDENCE

     








  • Le centre d’art


    Projet

    Passerelle Centre d’art contemporain est une plateforme de dialogue entre productions artistiques et publics installée depuis 1988 dans un exceptionnel bâtiment industriel de 4000 m² en plein cœur de Brest. Ses missions de création, de médiation et de diffusion sont envisagées comme autant d’espaces collectifs de production de sens au sein duquel artistes et visiteurs participent activement à une discussion sur ce qui anime, construit et motive notre rapport à l’art contemporain.

  • La programmation conjugue chaque année une dizaine d’expositions monographiques ou collectives, des cycles de projections, des rencontres, des débats et différents dispositifs d’accompagnement des publics dans leurs découvertes des pratiques exposées.

    Passerelle Centre d’art contemporain est aussi le lieu du décloisonnement disciplinaire qui explore les autres champs de la création contemporaine, du graphisme à la danse, de la musique au design.





    Historique

  • L’exceptionnel espace architectural qui accueille aujourd’hui Passerelle a été construit entre 1946 et 1955 pour le compte d’une société coopérative, L’Alliance des Travailleurs. Dès 1956, cette société a fusionné avec La Léonarde, entreprise d’alimentation générale qui possédait de nombreux comptoirs de distributions dans le Nord-Finistère.
    En 1960, les locaux de la rue Charles Berthelot sont revendus à un grossiste en fruits et légumes qui y installe son dépôt jusqu’en juin 1972. De nombreux aménagements seront effectués à cette époque, notamment pour la conservation des fruits et des légumes.
    Au cours des années suivantes, le bâtiment sera loué à diverses entreprises spécialisées en vente de meubles, parmi lesquelles l’enseigne BUT.

    Le 05 septembre 1989, cet ancien entrepôt désaffecté est acheté par la toute jeune association Passerelle (créée en 1988 dans ce but et représentée par Serge Tanguy, son président-fondateur) pour y développer un ambitieux projet artistique.
    Passerelle, comme son nom l’indique, veut jeter des ponts entre les disciplines les plus diverses : cinéma, arts plastiques, vidéo, danse, théâtre, musique. Des particuliers-artistes, des associations qui cherchaient des salles et ateliers s’organisent, en marge du Centre culturel Le Quartz, nouvellement reconstruit sur les cendres du Palais des arts et de la culture (entièrement détruit par un incendie en 1981). Mais, en 1991, faute de moyens, l’association signe une convention de mise à disposition du lieu avec la Ville de Brest. Cette dernière intègre le bâtiment du 41, rue Charles Berthelot dans son Patrimoine Communal et, consciente des besoins éducatifs et culturels de la population, confie la gestion de ses locaux à l’association Passerelle dans le but de développer la création et la diffusion de l’art contemporain.

  • Durant 20 ans, l’association Passerelle a fait vivre le lieu, en organisant des expositions et de nombreux impromptus créatifs, des concerts (du rock à la musique improvisée), des expériences théâtrales et chorégraphiques, etc. en collaboration avec différentes structures culturelles locales, nationales et internationales.
    S’appuyant sur ce qu’elle donnait à voir, l’association a favorisé son rôle pédagogique en accueillant de nombreux enfants (scolaires et péri-scolaires), des étudiants, des groupes, et en favorisant les échanges avec les différents partenaires.

    En 2008, Passerelle a été labellisé «centre d’art contemporain» par le ministère de la Culture et de la Communication, devenant ainsi un des lieux de référence en France en termes de production et de diffusion de l’art contemporain.





    Qui sommes-nous ?

    L’équipe

     

    Directeur & curator

    Etienne Bernard
    contact@cac-passerelle.com

     

    Administration

    Maïwenn Thominot
    administration@cac-passerelle.com

     

    Expositions

    Séverine Giordani
    exposition@cac-passerelle.com

     

    Communication & partenariats

    Emmanuelle Baleydier
    communication@cac-passerelle.com

     

    Publics

    Thibault Brébant
    publics@cac-passerelle.com

     

    Animation

    Orlane Brouillet
    animation2@cac-passerelle.com

     

    Animation

    Guillaume Clerc
    mediation2@cac-passerelle.com

     

    Accueil & multimédia
    Jean-Christophe Deprez-Deperiers
    contact@cac-passerelle.com

     

    Production
    Jean-Christophe Primel
    production@cac-passerelle.com

     

    Maintenance & régie

    Tanguy Belbéoc’h
    technique@cac-passerelle.com

    Le Conseil d’administration
    Passerelle Centre d’art contemporain est géré depuis 1988 par une association d’amateurs d’arts engagés dans la vie de Brest et de sa région.

     

    Présidente

    Françoise Terret-Daniel

     

    Vice-président

    Yves Pailler

     

    Trésorier

    Yves Pagès

     

    Trésorier adjoint

    Franck Valentin-Lemèni

     

    Secrétaire

    Joëlle Le Saux

     

    Secrétaire adjoint

    René Gentric

     

    Ainsi que Bruno Chevillotte, Christine Finizio, Dominique Jézéquel, Jacqueline Nicolleau, Morwena Novion, le Président de BMO / Maire de la Ville de Brest ou son représentant, le Président du Conseil Régional de Bretagne ou son représentant, Pascal Aumasson, Directeur du musée des Beaux-arts de Brest, Yannick Lucéa, Directeur de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – site de Brest et Matthieu Banvillet, Directeur du Quartz – scène nationale de Brest.

     

     

    CONSULTER LES STATUTS





    Partenaires

    Passerelle Centre d’art contemporain est engagé sur différents projets avec ses partenaires culturels

     

    Documents d’Artistes Bretagne
    Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne

    FRAC Bretagne

    Le Quartier Centre d’art contemporain de Quimper

    le Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture

    Le Quartz – Scène Nationale de Brest

    Astropolis / festival de musique électronique
    La Becquée / festival européen de danse contemporaine

    Penn-ar-Jazz

    L’Ensemble Sillages
    Longueurs d’ondes / festival de la radio et de l’écoute

    Les Ateliers de Rennes – Biennale d’art contemporain

    chemins du patrimoine en Finistère











    Les Passerelles


    Oufipo

    Oufipo c’est l’Ouvroir de Finistérités Potentielles. Une plateforme sonore locale ou « webradio locale », c’est selon. Oufipo vise à valoriser la vivacité culturelle du Finistère.
     
    Vous pouvez y entendre des enregistrements sonores de conférences réalisés dans nombres de structures du département, des entretiens menés avec des invités de passage dans ces structures (artistes, metteurs en scènes, scientifiques, photographes…), des portraits de Finistériens singuliers (personnalités politiques, agriculteurs, …) ou encore des documentaires tournés dans le Finistère.
     
    Oufipo et Passerelle Centre d’art contemporain travaillent ensemble à la production de contenus audio en augmentation des expositions présentées. Artistes et commissaires d’exposition poursuivent leurs expériences au micro d’Oufipo.

     

    > Retrouver tous les enregistrements réalisés à Passerelle Centre d’art contemporain en cliquant ici





    La Becquée

  • Passerelle vers les instants chorégraphiés.

     

    Les artistes chorégraphes, danseurs, plasticiens, associés à tous les stades de la réflexion et de l’élaboration proposent à chaque fois des moments éclectiques et originaux en portant la danse sur scène, dans la rue et partout où elle saura vous surprendre, vous questionner et bien sûr ravir vos papilles.

     

    Festival européen de danse contemporaine La Becquée du 02 au 10 octobre 2015.

     

    samedi 10 octobre, 17:00
    à Passerelle Centre d’art contemporain

    Too Beautiful !
    MARZENA KRZEMINSKA // chorégraphe et interprète
    CHRIS DUPUIS // dramaturge

    Création La Becquée
     
    L’idée de ce projet est de développer le sujet de la féminité performée en cherchant une nouvelle forme de lecture-cabaret. Cette forme permet de trouver la façon légère, drôle et dansé pour partager les informations sur ce sujet.
    Les personnages de Blanche Neige et la Belle au Bois Dormant seront un point de départ pour le cabaret et véhiculeront une image de la femme et de la beauté.

     

    > plus d’infos sur le site de La Becquée





    Penn ar Jazz

    Passerelle vers les musiques créatives

     

    Passerelle Centre d’art contemporain et Penn ar Jazz propose tout au long de l’année différents rendez-vous nutritifs pour les oreilles, le cœur et la tête !

     

    Atlantique Jazz Festival #12 du 02 au 18 octobre 2015

    samedi 17 octobre 2015, 20:30
    à Passerelle, Centre d’art contemporain
     
    Serpentine & The Pup House
    VINCENT DUPAS //guitare baryton, field recordings, programmation, cloches
    ADAM WOZNIAK // contrebasse, clavier, cloches
    SARA DRAKE // projections, visuels
     
    Ville énorme et bruyante, Serpentine capte les sons de la capitale de l’Illinois, c’est seulement sur les bords du Lac Michigan et son immensité que l’on peut trouver un calme relatif…
    Transformer le son des « field recordings » – feux d’artifices, sirènes, brouhaha de rues – dans des pédales, écrire des pièces instrumentales qui oscillent entre la lenteur, l’harmonie réverbérée et l’expérimentation noise.
    Serpentine est un véritable théâtre « analogique » qui combine rétroprojecteurs, silhouettes en papiers découpés et animation pour créer des expériences immersives…

    + Bitchin Bajas
    COOPER CRAIN//orgue, guitare, synthés
    DAN QUINLIVAN//synthés
    ROB FRYE//flûte, saxophone ténor, clarinette basse

    Le groupe a signé plusieurs sorties sur le fameux label chicagoan Drag City (Jim O’Rourke, Joanna Newsom, Pavement, Stereolab…), preuve supplémentaire du talent indéniable de ces musiciens bricoleurs. La redescente risque d’être difficile voire insupportable, la terre ferme devenant bien trop tangible pour être acceptée telle quelle. Saillant de flûte, saxophone et xylophone, le groupe inhibe les horloges, et fait glisser le temps dans un confortable mantra analogique, où la puissance de la répétition fait oublier tout soupçon rythmique ou mélodique.

     

    > plus d’infos sur le site de Penn ar Jazz





    Le Festival Invisible

    Passerelle vers les expériences sonores inédites.

     

    Festival défricheur, adepte des plaisirs électriques et furieusement rock’n'roll, mais aussi de la pop de traviole, du low-fi en roue libre et autres curiosités, le Festival Invisible chérit les bricoleurs, les aventuriers, les skieurs hors-piste !

     

    10ème édition : du 18 au 21 novembre 2015

     

    jeudi 19 novembre 2015, 20:30
    à Passerelle Centre d’art contemporain
    en partenariat avec Penn ar Jazz

    GASPAR CLAUS (FR) // violoncelle solo
    Ce qui sonne et fait sonner ce violoncelle se met ici au service d’une cérémonie musicale baigné de chamanisme, de rock à l’état brut, de répertoire classique, de profane et de sacré. Plongé dans la pénombre, assis à même le sol, au plus proche de l’instrument lui-même pour ceux qui veulent, le public est convié à un voyage au lointain, extérieur et intérieur.
    Artiste invité de la saison 2015-2016 de Penn ar Jazz.

    L’ÉTRANGLEUSE (FR) // harpe, guitare & voix
    Mélanie Virot // harpe, voix | Maël Salètes // guitare, voix
    Membre charismatique de l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp qui a enflammé la scène du festival en 2014, Maël Salètes revient cette année avec un duo intimiste et électrique. Évoquant tour à tour le folk, le post rock,les musiques africaines, la musique contemporaine ou le punk, l’Étrangleuse crée peu à peu son univers d’équilibres fragiles et de ruptures inattendues. Une musique intimiste mais faussement calme, capable du presque rien comme d’une violence libératrice.

     

    entrée libre

    > plus d’infos sur le site du Festival Invisible





    Astropolis

    Passerelle vers les musiques électroniques
     
    Centre névralgique d’Astropolis en hiver, Passerelle Centre d’art contemporain et son cadre voluptueux et lumineux, héberge les préludes de vos nuits électriques.
    Irréductible Astropolis. Une nébuleuse d’idées, de partages, d’épicurisme, de communion qui nous défend de quitter Brest indemne. Vous avez la chance de vous rendre à cette fête unique ? Savourez-la.
     
    ASTROPOLIS #21.5 du 20 au 23.01.2016

    CONCERT & PROJECTIONS AVEC SILENT NATIV
    mercredi 20.01.2016
    19:00 – 00:00
    Gratuit | Location du casque pour les projections : 3€

     

    Pour ouvrir son week-end festif, Astropolis offre depuis deux ans, une soi- rée toute en douceur à la rencontre de phénomènes en lien avec les mu- siques électroniques avec une séance de projections dans le grand patio du centre d’art contemporain Passerelle. Une séance de ciné immersive oreilles sous le casque entre icônes de la scène électroniques et immersion dans les villes qui forment le berceau du courant.

    La séance sera précédée d’un concert en partenariat avec Bad Seeds, qui programme le live de Witxes, ovni drone et expérimental originaire de Lyon.

     

    Concert | 19:00

     

    WITXES
    FR | Denovali, Humanist
    Dans la nuée actuelle des projets drones, le jeune français tire son épingle du jeu en fracassant la voiture de la musique pop sur l’arbre de la musique expérimentale et exigeante. Entre nappes organiques et tiraillements élec- troniques, la musique de WITXES est un tsunami émotionnel qui n’est pas loin des plus beaux moments des ténors du genre (Tim Hecker, Pan Sonic, Fennesz) jouant avec le feu hérité d’une riche culture de l’électronique (noise, techno minimale ou ambiant). En live, ses plages sonores prennent une dimension physique insoupçonnée qui font de WITXES un projet qui vise au delà des sphères de la musique expérimentale.
    http://witxes.bandcamp.com

     

    Projections | 20:30

     

    RESILIENCE
    FR | 2013 | 52mn | Céline Frezza, Arno Bitschy
    Resilience est un documentaire sous forme de road trip dans l’une des villes les plus énigmatiques des État-Unis et des plus emblématiques des mu- siques électroniques, Détroit. Un voyage en compagnie de deux regards, deux artistes. Un voyage dans lequel le regard des deux protagonistes, une femme et un homme apparaît comme une déclaration d’amour pour leur ville. Au travers de leur témoignage se dessine une ville désertée peuplée de militants, de citoyens concernés, de déclassés qui semblent se cacher du reste du monde. Dans ce voyage, la musique résonne de toute part, des rues à moitié vides aux grands bâtiments abandonnés, à travers les fermes urbaines et envahissant les friches industrielles. Cette musique, c’est l’âme de la ville. Détroit n’y est pas si hostile, elle est pleine d’espoir, de vie et de passion. Ce portrait très réaliste de Détroit découle du projet D.Lights de l’équipe lyonnaise « Jarring Effects », un échange culturel entre des artistes lyonnais à la rencontre de leurs pairs étrangers.

     

    LE PROJET SEXTOY
    FR | 2013 | 75mn | Anastasia Mordin, Lidia Terki
    Avec comme toile de fond l’univers du clubbing underground des années 90 à Paris, ce documentaire retrace le projet artistique de DJ Sextoy, une figure à la fois gracile et de fer, mutine et réservée, une Pascale Ogier des platines qui émergeait parmi une génération d’artistes lancée par le Pulp comme DJ Chloé, Ivan Smagghe ou encore Arnaud Rebotini. Cette figure, c’est Delphine Palatsi, l’une des premières dj parisiennes à se faire une place au sein d’un univers plutôt masculin. De 1993 à 2001, c’est elle même qui va nous guider à travers son univers musical et surtout la métamorphose physique de cet avatar un peu bowien. Avec un traitement cinématographique, sans commentaire et sans voix off, le film est composé d’images d’archives, pour une immersion totale dans le portrait de cette fille qui ne se refusait aucun excès…

     

    + UN AUTRE FILM À VENIR

    VINYL MARKET
    vendredi 22 & samedi 23.01.2016
    14:00 – 20:00
    Gratuit

     

    Durant deux jours, Astropolis y installera un carrefour du vinyle avec plu- sieurs collections ambulantes qui feront le bonheur des diggers tandis que plusieurs labels étaleront leurs catalogue et goodies. Parallèlement, Passe-relle se pare de sa tenue d’Astrococktail à la découverte des talents bretons du son de demain. Le vendredi, on découvrira deux portes-paroles du label Eumolpe, le duo LoG ainsi que le boss du label Vielspaß , Françoijak et le samedi, la part belle sera faite au label cassettes rennais Cindy Tapes avec ses deux fondateurs : Chambry et Loto Retina.

     

    vendredi 22.01.2016

     

    LOG
    FR | Eumolpe
    En 2012, Matthieu Souchet unit sa batterie aux machines de Romain Gaudiche. Leur duo LoG est un trait d’union entre la complexité de l’élec- troacoustique et la puissance de la batterie. Ils tirent leurs inspirations de pionnier comme Flying Lotus ou Pierre Henri, mais aussi dans les musiques sacrées indiennes et africaines. Cela fait déjà 3 ans qu’ils écument les salles parisiennes avec succès (Flèche D’or, Divan du monde, Batofar, le Plan, Soukmachines). Leur premier EP est en préparation et sortira sur Eumolpe Records.
    http://soundcloud.com/logmusic

     

    FRANÇOIJAK
    FR | Vielspaß
    Boss du label Vielspaß et organisateur des soirées Bargain, FrançoijaK est dj/promoteur depuis les années 90 et passionné de musiques électro- niques des eighties : digital electro-funk, techno, discowave, new beat, acid house. Ses sets, only vinyl, fusionnent les genres et les époques dans une énergie de 808 beats, claps, cowbells, synthés et voix en délivrant une musique puissante et colorée d’une atmosphère dark et mélancolique.
    https://soundcloud.com/francoijak

     

    samedi 23.01.2016

     

    CLAYTON GUIFFORD
    FR | Fragil, Unrelated Records, Laate
    Membre de Fragil et à la tête des deux labels vinyles Unrelated Records et Laate, Clayton Guifford est un amoureux de house inspiré par la scène deep New- Yorkaise comme la house lo-fi de Lobster Theremin en passant par l’énergique Chicago house. Ses prestations marquent toujours les esprits. De la Nu disco à la techno, Clayton est un génie pour mixer de vieux tracks oubliés avec les perles d’aujourd’hui. Il connait son sujet sur le bout des doigts, pointu et dansant, sexy et envoûtant, tout un programme, vous en jugerez par vous-même.
    https//soundcloud.com/clayton-guifford

     

    CHAMBRY
    FR | Cindys Tapes
    Chambry évolue dans un univers hip hop expérimental noyant le genre dans une esthétique lo-fi, aux beats crades, déstructurés et aux samples saturés. Il voit la cassette comme un moyen de diffusion mais aussi comme un outil de production sonore. Des sons scupltés par des lecteurs cassettes abandonnés, des vieux sam- pleurs ou encore des bidouilles sonores énigmatiques définissent bien son pro- cessus de création. Il a d’ailleurs récemment lancé son propre label Cindys Tapes (avec Loto Retina), que nous mettons à l’honneur sur le festival.
    http://soundcloud.com/cindys-tapes

     

    LOTO RETINA
    FR | Cindys Tapes
    Co-fondateur du tout jeune et réjouissant label DIY hip-hop experimental Cindys Tapes, Loto Retina est un artisan de la petite bande qui propose une musique tan- tôt ambiante, tantôt langoureuse, toujours envoûtante et lumineuse, utilisant les sonorités cristallines de petits synthés pas si cheaps et les échos graciles de boucles diverses et de K7 manipulées en direct, pour des expériences subtilement hallucinatoires !
    https://soundcloud.com/lotoretina

     

    INSCRIPTIONS AU VINYL MARKET
    Collectionneurs, vendeurs particuliers ou professionnels de vinyles, nous vous invitons à vous inscrire au Vinyl Market pour présenter votre collection aux festivaliers d’Astropolis l’Hiver.
    Contact : gildas@astropolis.org

    ASTROBOUM
    samedi 23.01.2016
    15:30 – 17:00
    Gratuit | Les enfants doivent être accompagnés d’un parent

     
    Été comme hiver, Astropolis veille au soin de nos chères têtes blondes et propose une fête pétillante et innocente pour les kids ! Au programme, une playlist dansante et colorée proposée par un artiste de la programmation, au répertoire large, du disco au rock, de la pop au hip-hop. Et en marge de la fête, les créatives et drôles de têtes pensantes de Cookids on the Floor se chargent d’amuser tous les âges autour d’ateliers ludiques et malins.





    DañsFabrik

    Passerelle vers les performances chorégraphiées

     

    Pour sa cinquième édition, le Festival DañsFabrik (29.02 – 05.03.2016) sera féminin ou ne sera pas ! En effet seules les femmes chorégraphes auront droit au chapitre. Et quand les hommes seront de la fête, ils en seront interprètes.

    A Passerelle, une performance chorégraphique d’Emmanuelle Huynh et Jocelyn Cottencin viendra activer l’exposition :
    VENDREDI 04 MARS, 15:00
    SAMEDI 05 MARS, 13:30
    8€ ou PASS

    A taxi driver, an architect and the High Line
    EMMANUELLE HUYNH & JOCELYN COTTENCIN
    France
    CRÉATION (50 min)


    En 2013, suite à l’invitation de Sophie Claudel, attachée culturelle à l’Ambassade de France à New York, pour le programme « Carte Blanche », j’ai pensé un projet qui compose un portrait de la ville de New York à travers ses habitants, ses espaces et les liens qu’ils entretiennent. Mon regard de danseuse et/ou mon corps sont impliqués, suivant le médium emprunté : film, performance, bande-son. J’ai proposé à l’artiste visuel Jocelyn Cottencin de me rejoindre pour élaborer le projet A taxi driver, an architect and the High Line.
    Emmanuelle Huynh
     
     
    > plus d’infos sur le site du Quartz – scène nationale de Brest





    Electr( )cution

    les rencontres des instruments acoustiques et de l’électronique

  •  

    Le Festival ELECTR()CUTION propose un parcours à travers des œuvres mixtes, autour de concerts, d’ateliers, de workshops, de conférences, des impromptus musicaux…
    Pierre Jodlowski et Bertrand Dubedout du studio éOle seront à l’honneur du programme de cette troisième édition.
     
    Un festival à haut voltage… une expérience musicale à la portée de tous les curieux ! du 30 mars au 02 avril 2016.

     

    > plus d’infos sur le site de l’ensemble Sillages











    Nous soutenir


    Adhésion

    Adhérer à l’Association Passerelle qui gère le centre d’art depuis 1988, c’est vous engager dans le développement de nos activités artistiques et leur diffusion auprès de tous les publics.
     
    En adhérant à l’Association Passerelle, vous recevrez régulièrement les informations sur les activités du centre d’art contemporain, les invitations aux vernissages et bénéficierez de l’accès libre aux expositions et visites guidées, d’un tarif réduit pour une personne accompagnante, d’un tarif préférentiel sur les publications et de l’accès libre aux expositions du Quartier Centre d’art contemporain de Quimper. L’adhésion à l’Association Passerelle est valable un an à dater de l’inscription.

     

    Tarifs des adhésions

    20 €    Individuelle plein tarif
    10 €    Individuelle tarif réduit (enfant, demandeur d’emploi, étudiant)
    30 €    Famille
    40 €    Écoles, associations…
    100 €  Entreprises, CE

     

    > DEVENIR ADHÉRENT DE L’ASSOCIATION PASSERELLE





    Mécénat

    Devenez mécène des Chantiers-résidence.
    Notre programme est sur la plateforme Culture Time de mécénat participatif.

    Passerelle Centre d’art contemporain et Documents d’Artistes Bretagne lancent un appel à mécénat participatif pour financer les Chantiers-Résidence, dispositif de professionnalisation des artistes émergents en Bretagne.

    Tout le monde peut participer à partir de 10€ et jusqu’à 500€ et plus. Pour vous remercier de votre don, vous bénéficiez d’un avantage fiscal de 66% prévu par la loi sur le mécénat, et de contreparties et d’avantages uniques.

    Faire un don est la marque de votre implication dans le développement de la création artistique en Bretagne.
     
    Exemples de dons
     
    Pour un don de                         Coût après déduction
             10 €                                        3,40 €
             50 €                                      17,00 €
           125 €                                      42,50 €
           250 €                                      85,00 €
           500 €                                    170,00 €
     


      

     

     

    informations
    Emmanuelle Baleydier, Communication & partenariats
    T. 02 98 43 34 95
    communication@cac-passerelle.com

     











    Publications














    Archives




    B

    M

    Z















    Privatisation


    Des espaces pour vos évènements

    Salle de Conférence

  • Passerelle Centre d’art contemporain vous propose des espaces pour organiser vos événements au cœur d’une destination culturelle unique.
    Vos événements peuvent être conçus en harmonie avec la programmation artistique du moment et faire l’objet d’une collaboration de l’équipe d’accueil des publics pour des souvenirs inoubliables.

    Les espaces de Passerelle sont équipés de matériels adaptés à vos événements, notamment une salle de conférence et de séminaire munie d’un système de projection vidéo.

  • Le Patio et sa Mezzanine, la Salle de Conférence et le Hangar permettent de multiples combinaisons pour accueillir votre public.

    Ils sont modulables et adaptés à tout type d’événement : lancement de produit, séminaire d’entreprise, cocktail, défilé de mode, séance photo, tournage de film ou de spot publicitaire…

     

     

    Informations et réservations
    Maïwenn Thominot
    tél. 02 98 43 34 95
    administration@cac-passerelle.com








    Informations pratiques

    41, rue Charles Berthelot
    F – 29200 Brest
    +33 (0)2 98 43 34 95
    fax. +33 (0)2 98 43 29 67

    contact@cac-passerelle.com

     

    ACCÈS
    Tram A – Saint-Matin ou Octroi
    Bus ligne 7 – Kerigonan

     

    HORAIRES D’OUVERTURE

    Ouvert le mardi de 14h à 20h et du mercredi au samedi de 14h à 18h30
    Fermé dimanches, lundis et jours fériés

    Fermé les 24 et 31 décembre 2015

     

    FERMETURE / CHANGEMENT DE PLATEAU
    du 05.01 au 05.02.2016

    Réouverture pour le vernissage des expositions le vendredi 05.02.2016 à 18:00

     

    TARIFS ET CONDITIONS

    plein tarif : 3 €
    visites guidées & rencontres : 4 €
    regards croisés : gratuit

     

    Gratuité sur présentation de justificatif : adhérents, scolaires individuels, étudiants, demandeurs d’emploi, membres de C-E-A, de l’AICA et adhérents au Quartier, Centre d’art contemporain de Quimper

     

    Accès libre à tous le premier mardi du mois

     

    PARTENARIAT DE BILLETTERIE

    Sur présentation du ticket, une entrée plein tarif à Passerelle Centre d’art contemporain donne droit à une entrée à tarif réduit au Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture de Landerneau ainsi qu’au Quartier – Centre d’art contemporain de Quimper.

     

    TARIFS DES ADHÉSIONS

    particulier : 20 €
    famille : 30 €
    enfant, étudiant, demandeur d’emploi : 10 €
    école, association, centre de loisirs, autre structure : 40 €

     

     

    > GRILLE TARIFAIRE 2015-2016

    NEWSLETTER

    Vous êtes un particulier et vous souhaitez être tenu informé de notre programmation et nos évènements, recevoir nos invitations aux vernissages, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter mensuelle

    INFORMATIONS PÉDAGOGIQUES

    Vous êtes enseignant et vous souhaitez recevoir les informations relatives à nos actions pédagogiques ainsi que nos documents d’accompagnement spécialement développés pour vos élèves au plus proche des programmes officiels, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter pédagogique trimestrielle

    PRESSE

    Vous êtes journaliste et vous souhaitez être tenu informé de notre programmation et nos évènements, recevoir nos dossiers de presse, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter presse

     

     

    Informations et demande de visuels

    Communication & partenariats

    Emmanuelle Baleydier
    communication@cac-passerelle.com

    GRAPHISME

     

    En 2013, Frédéric Teschner Studio est missionné pour faire évoluer les outils de communication, l’identité et la charte visuelle afin de valoriser au mieux les nouvelles actions engagées par le Centre d’art.

     

    Pour le développement du site internet, il s’associe à Benoit Bohnké.

     

     

    Pensé comme un véritable projet artistique inscrit dans la dynamique programmatique du Centre d’art, la proposition de Frédéric Teschner Studio constitue une création en perpétuelle évolution et renouvellement engagée dans la vie de Passerelle.